AISLF

Appels à contributions

Sociologies pratiques, « Les organisations à l’épreuve du télétravail »

28 août 2020

Dans le cadre de la publication de son 43e numéro, la revue Sociologies pratiques lance un appel à contributions sur le thème « Les organisations à l’épreuve du télétravail ».

Date limite de soumission des propositions : 28 août 2020

Thématique
Qualifié d’« éternelle promesse », eu égard à la régularité depuis les années 1970 de l’annonce de son développement imminent (Aguilera et al, 2016), le télétravail connaît une véritable explosion en 2020, suite à deux mois de grève dans les transports à l’occasion de la réforme des retraites, puis à plusieurs semaines de confinement au printemps et une sortie de crise dont il est conçu comme une des mesures clés. Dans un contexte où le télétravail n’a jamais semblé aussi près d’un développement à grande échelle, il semble urgent de comprendre les significations de cette montée en puissance et de prendre la mesure de ses effets, à l’échelle des organisations. Dans cette optique, ce dossier de la revue Sociologies pratiques appelle à une analyse du télétravail des salarié·es, qui sont inscrits dans des collectifs de travail et utilisent les nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC) pour réaliser, hors des locaux de leur employeur, un travail usuellement réalisé en leur sein, et ce de manière régulière.
Ce dossier fait le pari d’une analyse du télétravail ancrée dans les organisations, via des études à caractère localisé, permettant d’apprécier la diversité des situations qu’il recouvre, de donner à voir l’ambivalence de ses significations et de donner sens à ces appréciations contradictoires. Il est en effet frappant de remarquer à quel point les régulations organisationnelles du télétravail sont absentes des discours qui le portent, en particulier de ceux relatifs au projet politique et au projet sociétal, mais aussi, dans une moindre mesure, de celui porté par le projet gestionnaire, plus focalisé sur la rentabilité du télétravail que sur ses modalités de mise en place et d’exercice.
- Un premier axe dans lequel pourraient ainsi s’inscrire les contributions se situe à un niveau macro-organisationnel. Il consiste en l’exploration des conditions concrètes de l’introduction du télétravail dans les organisations et de ses significations, à travers l’étude de l’élaboration et de la mise en œuvre de politiques de télétravail. Il s’agirait d’identifier dans quel contexte et avec quels objectifs une organisation met en place une charte de télétravail, signe un accord ou, au contraire, le laisse se développer de gré à gré sans régulation particulière.
- Un deuxième axe d’investigation, à un niveau méso-organisationnel, concerne l’étude des conséquences organisationnelles du télétravail et la manière dont il refaçonne les modalités du travail collectif. L’introduction du « digital » dans les entreprises est souvent présentée comme allant de pair avec un renouveau des organisations et une entreprise « libérée », en rupture avec les rigidités bureaucratiques, favorisant l’autonomie et la « créativité », menant à un décloisonnement des rôles antérieurs.
- Un troisième axe d’étude concerne l’étude du télétravail dans les organisations au niveau micro des individus. Il s’agirait tout d’abord de comprendre comment et pourquoi l’on s’engage dans le télétravail et jusqu’à quel point on le choisit, dans divers contextes organisationnels, et comment, à l’inverse, on y résiste lorsque des pressions s’exercent en faveur de sa mise en place. La question des temporalités et de leurs articulations mérite ensuite une attention particulière.
- Enfin, la rubrique Le Métier de ce dossier pourrait accueillir des contributions plus méthodologiques et auto-réflexives, sur la façon dont les chercheurs et chercheuses enquêtent à distance, via des entretiens et des observations en ligne notamment. Comment adapter la méthodologie qualitative à cette situation ? Quelles possibilités d’enquête offrent les outils de visioconférence, ou encore, de courrier électronique ou de messagerie instantanée ? Que devient la relation d’enquête dans ce cadre ? Quels biais spécifiques produit l’enquête à distance ? Comment les matériaux recueillis à distance s’articulent-ils avec ceux recueillis en présentiel ?

Sociologies pratiques s’adresse aux chercheurs académiques et universitaires tout autant qu’aux professionnels, intervenants, consultants qui mobilisent la sociologie pour leurs travaux. Les articles attendus peuvent donc être de deux natures. D’une part, des analyses réflexives et sociologiques fondées sur des recherches empiriques récentes (analyses de témoignages, études de cas, débats critiques, etc.). D’autre part, des analyses de pratiques professionnelles (témoignages de pratiques et réflexion sur les conditions de l’action, les justifications de l’action et les conséquences sur l’action). Dans l’un comme dans l’autre cas, les articles doivent être analytiques et traiter de l’une ou de plusieurs des questions soulevées dans l’appel. Les articles qui croisent différents axes développés dans l’appel sont les bienvenus.

Modalités de soumission des propositions
Les intentions d’article de 5000 signes maximum (espaces compris) sont à envoyer avant le 28 août 2020 par voie électronique à cette adresse. Elles devront contenir une présentation du questionnement sociologique, du terrain, de la méthodologie et des résultats proposés.
La revue retournera son avis aux auteurs le 25 septembre 2020. L’acceptation de l’intention d’article ne présume pas de l’acceptation de l’article final. Toute intention d’article, comme tout article, est soumis à l’avis du Comité de lecture de la revue, composé des deux coordinateurs, des membres du Comité de rédaction et d’un relecteur externe.
Les articles (au format de 15000 ou de 27000 signes, espaces compris) seront à retourner à la revue pour le 1er décembre 2020 et donneront lieu à échanges avec le comité de lecture.
La sortie du numéro est prévue pour mi-octobre 2021.
Plus d’informations sur la revue en ligne.

Voir l’appel complet.


AISLF : Présentation | Statuts | Déclaration d'éthique | Charte des CR et GT | Mentions légales

ASSOCIATION : Bureau | Annuaire | Adhésion | Cotisation | Partenaires | Rédoc | SociologieS

ARCHIVES : Mémoire | Anciens bureaux | Congrès AISLF


AISLF site version 7.0 | © 2013-2021 Jean-Yves Le Talec pour l'AISLF | Visiteurs connectés : 1