Association internationale des sociologues de langues française Association internationale des sociologues de langues française

Version imprimable

Offres ->>> Appels à communications

Les Afriques en débats

15 novembre 2017

Dans le cadre des Rencontres 2018 des Jeunes Chercheur.e.s en Études Africaines (JCEA), organisées en partenariat avec le GIS Études Africaines (CNRS) qui se tiendront du 9 au 12 juillet 2018 à Marseille, un appel à communications est lancé sur le thème « Les Afriques en débats ».

Date limite de proposition : 15 novembre 2017

Thématique

Depuis leur première édition en janvier 2013, les JCEA ont vocation à réunir des jeunes chercheur.e.s et docteur.e.s travaillant sur des terrains africains ou liés, historiquement, géographiquement ou politiquement, au continent. En proposant un vaste état des lieux des travaux des jeunes chercheur.e.s, les JCEA invitent à dépasser les barrières disciplinaires qui structurent encore largement les recherches africanistes. Elles aspirent à faire dialoguer toutes les disciplines des sciences humaines et sociales, afin de décrire l’histoire complexe, ancienne et contemporaine, des Afriques. Elles entendent également constituer un lieu d’échanges et de débats rassemblant les jeunes chercheur.e.s, parfois isolé.e.s ou travaillant dans des laboratoires bien souvent non africanistes.

Les Rencontres 2018 sont marquées par une double ouverture, manifeste dans leur choix d’analyser « les Afriques ». D’une part, se tenant à Marseille, ville carrefour et porte d’entrée sur la Méditerranée, elles réaffirment la nécessité de faire dialoguer les recherches portant sur l’Afrique du Nord, en allant du Maroc à l’Égypte, et l’Afrique sub-saharienne et insulaire. Ce faisant, elles s’interrogent sur les modalités du « grand partage » historique et épistémologique qui a conduit à diviser le continent en deux aires culturelles supposées étanches. Si les Rencontres conçoivent l’Afrique dans son unité géographique, elles veulent, d’autre part, rassembler les jeunes chercheur.e.s travaillant autant sur le continent que sur les groupes et les sociétés qui, bien qu’exilés sur d’autres terres du fait de la Traite, de la diaspora ou de la migration, revendiquent une identité « africaine ».

Les propositions de communication doivent s’inscrire dans l’un des cinq axes suivants :

  1. Circulations
  2. Rites et rituels
  3. Pouvoirs et autorités de (dans) l’Etat
  4. Ressources
  5. Construction des savoirs

Modalités de soumission

Les propositions de communication, relevant des sciences humaines et sociales, des sciences environnementales ou des sciences de la santé, doivent s’inscrire dans l’un des cinq axes identifiés dans l’appel.

Écrites en français ou en anglais et limitées à 500 mots, elles devront être envoyées avant le 15 novembre 2017 sur le site.

Télécharger l’appel complet.