Association internationale des sociologues de langues française Association internationale des sociologues de langues française

Version imprimable

Offres ->>> Appels à contributions

tic&société, « Les industries culturelles à la conquête des plateformes ? »

15 mai 2018

La revue tic&société lance un appel à contributions sur le thème « Les industries culturelles à la conquête des plateformes ? »

Date limite de proposition : 15 mai 2018

Thématique

Depuis quelques années, commentateurs, experts, associations professionnelles et politiques se sont publiquement et ostentatoirement élevés contre l’hégémonie annoncée des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) sur les industries culturelles. Selon cette perspective, ces plateformes seraient le « cheval de Troie » par lequel les industries de la communication (informatique, télécommunications, internet / web) seraient appelées à définitivement dominer les industries culturelles. Au-delà des pouvoirs de marché qu’elles seraient à même d’imposer, cette domination passerait par une capacité d’influence leur permettant d’orienter durablement la demande et ainsi, de s’approprier une partie de la valeur générée par l’offre de biens et services en provenance des industries culturelles.

Pourtant, les rapports entre les unes et les autres sont-ils si monolithiques et si asymétriques ? Rien n’est moins sûr. De nombreux éléments récents manifestent au contraire une réaction des industries culturelles, toutes filières confondues, qui s’adaptent à leur nouvel environnement économique et mettent en place des stratégies à même d’en tirer parti (et profit). On observe en effet une pluralité de positionnements des industries culturelles face aux « nouveaux » entrants qualifiés de « plateformes » et il s’agit dès lors d’envisager la complexité et la diversité des relations entre ces acteurs.Le présent appel cherche par conséquent à mobiliser des travaux qui interrogent les rapports entre ces acteurs, en adoptant, d’une part, le point de vue des industries culturelles et en prenant en compte, d’autre part, les spécificités de chaque filière (le livre édité, la musique enregistrée, l’audiovisuel et le cinéma, l’information d’actualité, les jeux vidéo). A travers l’exposition de résultats issus d’études de terrain, d’analyses situées et documentées, ce numéro de tic&société vise ainsi à rendre compte de la multiplicité des configurations, de l’ambiguïté des attitudes et des modalités d’encadrement des relations (manifestées par les contrats commerciaux ou les CGU par exemple), de la variété des enjeux et logiques socio-économiques à même de présider à ces rapports.

Dans cette perspective, deux points apparaissent d’ores et déjà comme indispensables à prendre en compte :

  1. il s’agit de considérer la polysémie de la notion de « plateforme » ;
  2. le positionnement de ces nouveaux acteurs au sein des filières d’industries culturelles nous semble également devoir requérir une attention spécifique.

A partir de ces recommandations, nous souhaitons donc, dans le cadre de ce numéro, interroger les positionnements multiples des industries culturelles par rapport aux plateformes, positionnements appréhendés dans leur diversité organisationnelle, formelle, mais aussi au regard de la variété des statuts des acteurs en co-présence (forme juridique, taille et importance dans la filière, dimension locale, nationale ou transnationale, etc.) : c’est le sens du caractère volontairement provocateur de cet appel intitulé « Les industries culturelles à la conquête des plateformes ? »

Trois orientations - non exclusives - seront plus particulièrement retenues dans le numéro en préparation :

  1. Les mobilisations différenciées des plateformes par les industries culturelles ;
  2. L’instrumentation des plateformes pour les industries culturelles ;
  3. Le « devenir média » des plateformes et le « devenir plateforme » des médias.

Modalités de soumission

Les textes doivent comprendre entre 40 000 et 50 000 caractères espaces compris et suivre le modèle APA pour la présentation bibliographique, tel que présenté par l’Université de Montréal (voir notamment les rubriques « Dans le texte » et « En bibliographie »).
Les auteurs sont invités à respecter les consignes de la revue concernant la mise en forme du texte (consignes disponibles sur le site de la revue).

La date-limite de soumission des articles est fixée au 15 mai 2018.

Les propositions d’articles sont à envoyer à Vincent Bullich et Laurie Schmitt (vincent.bullich@univ-grenoble-alpes.fr & laurie.schmitt@univ-grenoble-alpes.fr) qui coordonnent ce numéro thématique.

Il est possible par ailleurs de proposer en tout temps des textes hors thème. Ceux-ci seront également évalués à l’aveugle et publiés dans la rubrique « Varia » ou conservés pour un prochain numéro thématique. Merci, dans ce cas, d’envoyer les textes à l’adresse suivante.

Voir l’appel complet.