AISLF

Appels à contributions

Cahiers de Recherche Sociologique , « Pour une sociologie matérialiste de la Race et du Sexe. »

18 novembre 2019

La revue Cahiers de Recherche Sociologique lance un nouvel appel à contribution d’articles pour son numéro qui paraitra à l’automne 2020 et dont le thème sera « Pour une sociologie matérialiste de la Race et du Sexe ».

Date limite de soumission : 18 novembre 2019

Thématique
Ce projet de numéro intervient plus de 40 ans après la parution de L’idéologie raciste (1972), alors que les racismes ne s’épuisent pas et que la mise en concurrence des luttes (de classe, de sexe et de race) (Benveniste, Falquet et Quiminal, 2017) a notamment pour effet de réactiver les postulats de « hiérarchie non prouvée », soit le paradigme de la lutte principale avec ses ennemis secondaires. C’est néanmoins dans ce contexte, et dans un élan critique notamment féministe sur la question de la race et du rapport colonial, que l’on semble redécouvrir Guillaumin aujourd’hui et son travail pionnier sur le racisme. Si ce dernier a incontestablement nourri sa réflexion sur le sexisme, il est lui-même ancré dans les rapports de sexe (Juteau, 1995).
Des dynamiques sont aujourd’hui au cœur des débats internes aux études féministes, antiracistes et décoloniales.
Ce sont précisément ces débats que nous proposons de pousser et d’examiner dans le cadre de ce numéro, dans l’optique de faire valoir l’actualité des contributions de Colette Guillaumin, tout en assumant le caractère partiel, partial et toujours inachevé des savoirs (Juteau 1981).

Les contributions sollicitées pourraient notamment se retrouver dans l’un des trois axes qui suivent :

  1. Un premier axe consiste à faire retour sur la démarche de Colette Guillaumin en mettant à profit l’une ou plusieurs des considérations suivantes : le contexte politique auquel il faut la rapporter ; les points d’appuis théoriques et méthodes de travail dont procèdent ses analyses, en particulier discursives ; les implications épistémologiques de son matérialisme ; sa manière de mettre en rapport les dimensions idéelles et matérielles des rapports de pouvoir et ce qui la distingue ou la rapproche d’autres « matérialismes féministes » aujourd’hui défendus.
  2. Un deuxième axe concerne les débats épistémologiques qui sous-tendent les différentes conceptualisations constructivistes du sexe et de la race aujourd’hui, leurs distances ou leurs proximités vis-à-vis de l’héritage marxien.
  3. Le dernier axe concerne les relations qu’entretiennent les rapports de pouvoir (de distance, de similitudes ou de parenté structurale, de différence de traitement, d’irréductibilité, de contradiction potentielle, de co-construction ou de lien organique).

Modalités de soumission
Les propositions devront comporter un titre, un résumé d’environ 5000 signes, les informations sur le ou les auteurs : nom, affiliation institutionnelle, fonction, adresse professionnelle, numéro de téléphone et courriel. Les propositions devront être adressées au plus tard le 18 novembre 2019 à Elsa Galerand

Appel complet à télécharger



AISLF site version 7.0 | © 2013-2019 Jean-Yves Le Talec pour l'AISLF