AISLF

| |

Samedi 4 décembre 2021, 10h47

Source : https://www.aislf.org/spip.php?article3683


L’ère de la victimisation

Michel Messu

Michel Messu, L’ère de la victimisation, L’aube, Paris, 4 octobre 2018

«  Tous ­victimes ? Que nenni ! Pourtant, à se pencher sur l’actualité journalistique, il semblerait bien. À suivre les publications de sciences sociales, également. La “victime” est devenue une catégorie psychopolitique qui a donc envahi la scène de nos images mentales et phagocyté notre lexique pour dire le monde dans lequel nous vivons. Mieux, elle autorise désormais, du moins pour certains d’entre nous, à y recourir pour donner de soi une image toute chargée de positivité. Être ou avoir été “victime”, se présenter comme un “descendant” de victime, hériter des stigmates d’événements historiques producteurs de victimes, sont autant de traits que l’on peut revendiquer dans sa quête identitaire personnelle.  »

Ainsi, un «  grand récit victimaire  » est-il en passe de devenir le discours dominant d’appréhension de notre monde, en lieu et place du «  grand récit  » de la confrontation des classes ? Le sociologue nous interroge et nous alerte.

Michel Messu est membre de l’AISLF


AISLF • Université Toulouse Jean Jaurès • 31058 Toulouse Cedex 9 • France
Secrétariat : aislf@aislf.org | +33 (0)2 53 00 93 09

| |