AISLF

| |

Mercredi 22 septembre 2021, 00h56

Source : https://www.aislf.org/spip.php?article3740


Le futur du travail

20 avril 2019

La Société Suisse de Sociologie et l’Institut de Sociologie de l’Université de Neuchâtel lancent l’appel à contributions pour le prochain Congrès de la Société Suisse de Sociologie sur le futur du travail qui aura lieu à Neuchâtel du 10 au 12 septembre 2019.

Date limite de soumission : 20 Avril 2019

Thématique

Depuis les années 1970, le secteur des services emploie une part plus importante de la main d’œuvre que le secteur manufacturier dans les économies avancées. Parallèlement, le nombre de femmes dans la population active a augmenté de façon spectaculaire, mais les inégalités de genre persistent en ce qui concerne l’embauche, la rémunération, les promotions et le traitement subi sur le lieu de travail. D’autre part, les avancées technologiques, notamment dans le secteur des technologies de l’information et dans les biosciences, remodèlent les activités productives et la demande de compétences sur le marché du travail. Mais la robotisation et l’automatisation, associées à la mondialisation économique, entraînent la disparition progressive des emplois traditionnels de la classe ouvrière dans les pays riches. De plus, la stabilité de l’emploi est compromise par la financiarisation de l’économie, qui a également un impact sur les inégalités sociales. L’emploi dit atypique , qui englobe les contrats de travail précaire, le travail à temps partiel non-voulu et l’intérim, a remplacé dans de nombreux secteurs les emplois bien rémunérés, stables et de longue durée. Dans le sillage de la révolution numérique, la frontière même entre travail et loisir devient parfois floue.
Comment les exigences de mobilité géographique et de disponibilité permanente de travailleurs qualifiés affectent-elles la vie de famille et de couple ? L’incertitude quant à l’emploi et le revenu perturbe-t-elle les stratégies traditionnelles de formation et de reproduction des ménages ? Quels problèmes de santé physique et mentale résultent de la précarité ? Et quelles compétences les écoles devraient-elles enseigner pour former la prochaine génération de travailleurs ? Par exemple, l’utilisation de technologies digitales dans l’éducation primaire devrait-elle être une priorité ?
Ces questions s’avèrent d’autant plus urgentes que les décideurs politiques semblent mal équipés pour faire face aux défis de société découlant de la transformation du monde du travail. En effet, l’expansion du travail atypique soulève de nouveaux problèmes réglementaires concernant les droits des travailleurs, les obligations des employeurs et le rôle de l’État.

Modalités de soumission

Les soumissions se font par courriel en envoyant un abstract de 2000 caractères maximum avant le 20 avril 2019 aux organisateur.rice.s du workshop dans lequel vous souhaitez participer. La liste des workshops avec les courriels des organisateur.rice.s est disponible sur le site de l’unine.

Appel complet à télécharger


AISLF • Université Toulouse Jean Jaurès • 31058 Toulouse Cedex 9 • France
Secrétariat : aislf@aislf.org | +33 (0)2 53 00 93 09

| |