AISLF

| |

Mercredi 19 février 2020, 17h48

Source : https://www.aislf.org/spip.php?article3896


Participations, Épistémologies radicales et recherches participatives

21 février 2020

Dans le cadre d’un numéro spécial coordonné par Marion Carrel, Baptiste Godrie et Maïté Juan, la revue Participation lance un appel à contributions sur le thème : « Épistémologies radicales et recherches participatives ».

Date limite de soumission : 20 février 2020

Thématique
Ce numéro thématique vise à faire état des recherches participatives contemporaines reposant sur ces épistémologies radicales, dont le positionnement politique, voire subversif, interroge les conceptions hégémoniques et les protocoles conventionnels de production de la science en lien avec les inégalités de pouvoirs et de savoirs structurant les inégalités sociales. En mettant l’accent sur des démarches de coopération entre chercheurs de carrière et chercheurs non professionnels s’inscrivant dans une double perspective de pluralisme épistémologique et de lutte contre les oppressions, ce dossier contribuera à dresser un bilan des retombées de ces travaux au regard des prétentions épistémologiques et politiques qu’elles mettent en avant. Il s’agit en quelque sorte d’aller voir si elles ont tenu leur pari en apportant non seulement une analyse critique des modes de production des connaissances en lien avec les inégalités sociales, mais aussi des propositions épistémologiques transformant effectivement le rôle des sciences sociales dans la lutte contre les oppressions.

Ce dossier de Participations entend rassembler des contributions explorant le rôle des recherches participatives inspirées par des épistémologies radicales dans la critique de la hiérarchie des savoirs et des paradigmes scientifiques dominants autant que dans l’ébranlement des relations sociales de domination. Les textes proposés analyseront comment et dans quelle mesure les recherches participatives inspirées par ces épistémologies radicales contribuent à la réduction de ces inégalités sociales et épistémiques. Ils pourront aborder un ou plusieurs des axes de questionnement suivants :
- Jusqu’à quel point les recherches participatives inspirées par des épistémologies radicales transforment-elles la manière de produire et de concevoir la science ?
- Qu’est-ce que les recherches participatives inspirées par des épistémologies radicales apportent comme connaissances inédites et quel est le statut de ces nouveaux savoirs ?
- En quoi ces recherches reconfigurent-elles les relations de pouvoir ?
- Quels sont les effets sociopolitiques des recherches participatives radicales ?

Modalités de soumission
Les propositions devront clairement articuler les préoccupations épistémologiques sur la production des connaissances et les réflexions politiques sur les inégalités sociales qui se situent au cœur des épistémologies radicales. Les propositions qui articulent terrain empirique et réflexion théorique sur les recherches participatives et les épistémologies radicales sont particulièrement bienvenues. Il est également possible de soumettre des propositions co-écrites avec des associatifs et professionnels dans la mesure où elles répondent aux normes des publications scientifiques de la revue Participations qui procède à une évaluation anonyme de chaque article par deux chercheur.es académiques.
Les contributeurs/trices sont invités à proposer un résumé (3 pages maximum) pour le 21 février 2020 aux trois membres de la coordination du numéro Marion Carrel, Baptiste Godrie et Maïte Juan.

Télécharger l’appel complet


AISLF • Université Toulouse Jean Jaurès • 31058 Toulouse Cedex 9 • France
Secrétariat : aislf@aislf.org | +33 (0)2 53 00 93 09

| |