AISLF

| |

Mardi 21 septembre 2021, 23h03

Source : https://www.aislf.org/spip.php?article3988


Le genre de la frontière

1er septembre 2020

Pour une journée d’étude, organisée par le programme GEMIFRO : Genre, Migrations Frontières, qui se tiendra les 26 et 27 novembre 2020 à Paris, un appel à communications est lancé sur le thème : « Le genre de la frontière ».

Date limite de soumission des propositions : 1er septembre 2020

Thématique
La frontière, en tant qu’objet d’étude, a fait émerger de nombreux travaux interdisciplinaires produisant de riches analyses des formes matérielles, sociales et discursives produites par le contrôle migratoire. Bien que la moitié des personnes qui les traversent soient des femmes, peu d’études ont intégré une perspective centrée sur les rapports sociaux de genre pour les analyser. Or, le genre est un outil d’analyse qui met en lumière différentes déclinaisons de la frontière au niveau social, culturel, économique, spatial, politique et juridique. Avec cette journée d’étude, nous portons notre attention aux ressorts genrés de la gouvernance des mobilités, sans pour autant exclure les autres rapports de domination qui lui sont consubstantiels.
Pour comprendre ce que le genre peut apporter à l’étude des frontières, ce séminaire propose de rassembler doctorants, jeunes chercheurs.ses et chercheurs.ses internationaux dont les travaux interrogent de manière intersectionnelle les rapports sociaux de domination. Nous cherchons à questionner les implications spécifiques des politiques migratoires sur l’expérience des personnes et des groupes sociaux de genre différents aux frontières externes et internes :
- Comment les rapports sociaux de sexe impactent les migrations ? En quoi les dynamiques de genre modifient-elles les manières de traverser la frontière d’un pays à un autre ? Quels rapports de domination genrés se tissent entre les différents acteurs qui interviennent aux frontières, qu’il s’agisse de dépositaires de l’autorité, de travailleurs sociaux, ou de passeurs ?
- Comment les politiques migratoires régissent, à travers les frontières, non seulement l’accès au territoire national, mais également aux droits ? En quoi ces logiques de contrôle sont-elles genrées ? Comment ces frontières genrées opèrent-elles pour déterminer l’inclusion ou l’exclusion de certaines populations ?

Nous invitons des contributions qui mêlent empirie et théorie autour de ces thématiques, quelle que soit la discipline d’ancrage (anthropologie, sociologie, géographie, science politique, droit, histoire) et les approches interdisciplinaires sont les bienvenues. Nous souhaitons par ailleurs décentrer le regard et mettre en avant des cas d’études extra-européens, nous encourageons donc tout particulièrement les jeunes chercheurs.ses non-européens à soumettre des propositions. Les propositions de contributions peuvent aborder, notamment mais pas seulement, les thématiques suivantes :
· Le contrôle migratoire aux frontières depuis une perspective genrée
· Les formes genrées et racialisées de la violence aux frontières
· Les expériences des femmes migrantes et l’articulation structures de domination/ capacité d’agir aux frontières internes et externes
· Les formes de domination intersectionnelles aux frontières internes et externes
· Frontières et politiques de la sexualité
· Les régimes migratoires et d’asile au prisme du genre
· Les formes d’inclusion différentielle et les dynamiques sexuées des frontières internes
· Les questions méthodologiques et éthiques qui concernent la recherche auprès des personnes migrantes, et notamment des femmes et personnes LGBTQ.

Modalités de soumission des propositions
Pour soumettre une proposition de communication, veuillez envoyer le résumé de votre communication (500 mots) et une courte biographie (200 mots) avant le 1er septembre 2020 à Alice Latouche, Nina Sahraoui et Elsa Tyszler.

La participation des jeunes chercheur.se.s dont le résumé aura été retenu pourra être prise en charge. Pour cela veuillez indiquer votre demande de prise en charge à la suite de votre résumé et préciser si vous avez besoin d’une prise en charge partielle ou totale.


AISLF • Université Toulouse Jean Jaurès • 31058 Toulouse Cedex 9 • France
Secrétariat : aislf@aislf.org | +33 (0)2 53 00 93 09

| |