AISLF

| |

Vendredi 19 juillet 2024, 22h18

Source : https://www.aislf.org/spip.php?article4836


Le Bureau des légendes

30 juin 2023

Thibaut de Saint Maurice et Sandra Laugier (ERC DEMOSERIES, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) lancent un appel à contribuer à un ouvrage collectif autour de la série Le Bureau des légendes, aux éditions Vrin.

Diffusée par Canal + entre 2015 et 2020, riche de 5 saisons de 10 épisodes, Le Bureau des légendes est une série créée par Éric Rochant, dont le récit a pour cadre la DGSE – Direction Générale de la Sécurité Extérieure - et plus particulièrement le service des agents clandestins, infiltrés à l’étranger. On y suit le travail d’agents ordinaires d’un service de renseignement, bien loin des stéréotypes de « l’agent secret » : ceux de l’homme d’action réussissant sa mission à peu près à chaque fois, véhiculés par la plupart des séries et des films qui mettent en scène le travail de contre-espionnage ou de contre-terrorisme.
Le Bureau des légendes est une série de rupture. D’abord au sein de la production française, elle est l’une des rares séries à faire émerger une figure de showrunner à la française. Son créateur Éric Rochant est à la fois scénariste principal, coproducteur, superviseur de l’ensemble des éléments créatifs de la série et il intervient dans la presse pour assurer la promotion de la série. Ensuite elle se distingue par le succès de sa réception, aussi bien auprès du public que de la critique, en France et à l’étranger puisque c’est une des séries françaises qui s’exporte le mieux et dont plusieurs adaptations sont en cours, notamment aux États-Unis portée par Georges Clooney.
Mais Le Bureau des légendes est aussi une série de rupture au sein du genre qu’elle investit parce qu’elle propose un autre imaginaire du renseignement, débarrassé du « fatras de testostérone des versions nord-américaines » dans lequel « le récit se concentre sur une activité plus laborieuse que romanesque » (Lamendour, 2016). Cette dilatation du temps de l’action permet ainsi la mise en scène du travail d’espionnage, de contre-espionnage et de renseignement. De façon surprenante alors, la série devient alors une plateforme de communication et de recrutement pour la DGSE, interrogeant une nouvelle fois les liens entre les fictions populaires et les services de renseignement (Jenkins 2016 ; Willmets 2016).
Le Bureau des légendes propose donc, « de se figurer un monde qui par définition se dérobe au regard » en compensant « la pénurie d’information qui caractérise le monde du renseignement » (Blistène, 2018). La série, comme nombre de séries d’espionnage participe à ce titre d’une éducation de son audience, non pas seulement parce qu’elle dispenserait une représentation « réaliste » du travail effectif des agents de la DGSE – ce qui est largement discutable et discuté (Trotignon, 2018) - mais parce qu’elle révèle « l’ambivalence des régimes démocratiques » (Blistène, 2018) qui continuent de pratiquer une certaine violence politique alors même qu’ils reposent sur des principes de transparence et de publicité démocratique. Par-là elle transmet et construit des thèmes et enjeux politiques, mais aussi éthiques à travers un ensemble de personnages qui ont marqué les spectateurs de façon durable.
L’idée de cet ouvrage collectif est de rassembler des contributions de divers horizons académiques : philosophie, science politique, relations internationales, sociologie, histoire, information et communication, études cinématographiques… afin de penser l’importance de cette série aussi bien du point de vue de son contexte de production que du point de vue de sa réception et de cet inventaire des coulisses d’une démocratie contemporaine qu’elle contribue à dresser.

Propositions
Titre et résumé (500 mots) sont à envoyer au plus tard le 30 juin 2023 à contact@demoseries.eu.
Sélection des propositions de contributions : 26 juillet 2023.
Réception des contributions (50 000 caractères maximum) : 30 septembre 2023.
Publication éditions VRIN : 1er trimestre 2024.


AISLF • Université Toulouse Jean Jaurès • 31058 Toulouse Cedex 9 • France
Secrétariat : aislf@aislf.org | +33 (0)2 53 00 93 09

| |