AISLF
AUF

Cette interface a été réalisée avec le soutien de l'Agence universitaire de la Francophonie.

L'AISLF soutient l'insertion professionnelle des sociologues et spécialistes en sciences sociales francophones en publiant des offres d'emplois, de stages, de bourses et de prix, s'adressant aux masterant·e·s, doctorant·e·s et docteur·e·s.

Prix

Prix de thèse 2019 Institut du genre

1er juin 2019

Pour soutenir la jeune recherche et encourager la diffusion des connaissances dans le domaine du genre et des sexualités, le Groupement d’Intérêt scientifique Institut du Genre lance la campagne 2019 du prix de thèse.

Date limite de soumission : 1er juin 2019

Le prix s’adresse à tous les docteur·e·s ayant soutenu une thèse en 2018 dans le domaine des Lettres, Arts, Sciences Humaines et Sociales dans un établissement partenaire du GIS ( voir la liste des partenaires institutionnels du GIS). La thèse pourra avoir été rédigée en langue étrangère et soutenue dans une université française partenaire du GIS (ou au moins en co-tutelle).

Le prix a pour objectif prioritaire une aide à la publication soit sous forme d’ouvrage, soit sous forme d’article dans une revue à comité de lecture.

Le prix est doté de 7 000 euros. Il pourra être partagé entre deux lauréat-e-s.

Les lauréat-e-s seront invité-e-s à présenter leurs travaux lors de la remise officielle du prix par une personnalité scientifique.

Modalités de soumission

Les candidat-e-s déposeront auprès de l’Institut du Genre un dossier complet exclusivement sous format Pdf, jusqu’au 1er juin 2019 minuit à cette adresse, composé des pièces suivantes :

  • Formulaire de candidature
  • Curriculum vitae (1 page)
  • Résumé de la thèse (5000 signes maximum)
  • Rapport de soutenance

Voir l’annonce complette en ligne

Prix

Prix de thèse « Valois » Jeunes chercheuses et chercheurs 2019

3 juin 2019

Le Ministère de la Culture lance l’appel à candidatures pour l’édition 2019 du prix de thèse « Valois » Jeunes chercheuses et chercheurs.

Date limite de soumission : 3 juin 2019

Le prix de thèse « Valois » Jeunes chercheuses et chercheurs, créé en 2017, distingue des thèses de doctorat pour leur qualité, leur originalité et leur apport essentiel aux politiques culturelles du ministère de la Culture.

Il a pour objectif d’encourager les chercheurs dans leurs travaux portant sur tous les champs des politiques culturelles et des institutions qui les mènent. En retour, ces travaux, par leur publication, seront portés à la connaissance de la société et éclaireront les décisions publiques. Quels que soient les disciplines et les champs culturels : patrimoines, création, médias et industries culturelles, ou encore langues de France, les recherches porteront plus largement sur tous les aspects de ces politiques publiques : institutions, professions, socio-économie de la culture, etc.

Les recherches éclaireront les politiques ministérielles sur le temps long. Elles aborderont les questions d’accès à la culture, de transmission des savoirs et de cohésion sociale et situeront les politiques culturelles dans l’ensemble des politiques publiques en faveur du développement des territoires, y compris avec une dimension comparatiste.

Ce prix, placé sous l’égide du Comité d’histoire du ministère de la Culture, récompensera trois thèses portant sur les politiques culturelles ainsi définies. Le jury, nommé par la présidente du Comité d’histoire, est constitué de sept membres.

Le prix de thèse « Valois » est une aide à la publication de la thèse de doctorat. Le montant qui sera attribué à chaque thèse primée s’élève à 8 000 euros.

Les thèses doivent être rédigées en français. Elles doivent avoir été soutenues entre le 1er juillet 2017 et le 31 mars 2019.

Modalités de soumission
Le dossier de candidature doit comprendre obligatoirement les pièces suivantes :

  • En format numérique PDF dépôt sur la plateforme numérique
  • une lettre de candidature adressée aux membres du jury
  • la fiche de candidature, à télécharger à l’adresse : http://www.culture.gouv.fr/Thematiq...
  • un CV et la liste des publications du candidat / de la candidate
  • une attestation de diplôme délivrée par l’école doctorale / l’université
  • une lettre de soutien au candidat émanant de son directeur / de sa directrice de thèse
  • le rapport de soutenance de la thèse
  • un résumé de la thèse (en 7500 signes maximum)
  • un fichier de la thèse référencé comme suit : PV2019-Nom de famille.
  • En format papier :
  • 8 exemplaires recto-verso et agrafés du dossier complet et 2 exemplaires de la thèse à adresser à :
    Comité d’histoire du ministère de la Culture
    À l’attention de Madame la Présidente du Comité d’histoire
    Ministère de la Culture
    3 rue de Valois
    75033 Paris Cedex 1

Voir l’annonce en ligne

Prix

Prix de thèse 2019 du Défenseur des droits

12 juin 2019

Le Défenseur des droits, souhaitant encourager la réflexion liée aux enjeux de la protection des droits et des libertés et à la promotion de l’égalité, dans une approche pluridisciplinaire, lance un appel à candidature pour le Prix de thèse 2019 du Défenseur des droits.

Date limite de soumission : 12 juin 2019

Conditions générales

Créé en 2015 à l’initiative du Défenseur des droits, ce prix récompense des travaux qui portent sur l’une de ses missions :

  • la défense et la promotion des droits des usagers des services publics
  • la défense et la promotion des droits de l’enfant
  • la lutte contre les discriminations et la promotion de l’égalité
  • le respect de la déontologie par les personnes exerçant des activités de sécurité sur le territoire de la République
  • l’orientation et la protection des lanceurs d’alerte.Toutes les disciplines juridiques ou des sciences humaines, sociales et politiques (économie, géographie, histoire, sociologie, anthropologie...) sont concernées.Publiés ou non, d’un auteur français ou étranger, ces travaux doivent être rédigés en français et avoir été achevés entre le 1er janvier et le 31 décembre 2018.

Sont pris en considération pour l’attribution du prix les seuls manuscrits qui constituent pour leurs auteurs l’une de leurs premières recherches ou l’un de leurs premiers travaux, dans l’un des champs de compétence du Défenseur des droits.Le prix est d’un montant de 10 000 euros. Il est attribué par un jury indépendant composé de personnalités issues du monde académique. En cas d’ex æquo, la dotation sera partagée en plusieurs parts égales.

Modalités de soumission

Le dossier de candidature doit comprendre les pièces suivantes :

  • une version électronique de la thèse (fichier au format PDF) ou à défaut deux exemplaires imprimés
  • le rapport de soutenance signé
  • le formulaire de candidature signé par le/la candidat.e comportant ses nom, prénom, coordonnées (adresse, téléphone, e-mail) ainsi que le titre de sa thèse et la date de sa soutenance
  • un CV
  • la liste des publications
  • le résumé de la thèse (2 à 5 pages)

Les candidatures peuvent être adressées par voie postale (cachet de la Poste faisant foi) jusqu’au 12 juin 2019 à cette adresse : Direction de la Promotion de l’égalité et de l’accès aux droits - Pôle Formation, Documentation, Études Défenseur des droits - TSA 90716 - 75334 Paris Cedex 07

Dossier complet à télécharger

Postes

Secrétaire Général.e du Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes, Paris

28 mai 2019

Le Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes annonce le poste à pourvoir au 24 juin 2019 de Secrétaire Général.e.

Date limite de soumission : 28 mai 2019

Voir le poste en ligne

Descriptif de l’employeur

Le Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes (HCE) est l’institution nationale consultative indépendante chargée de la protection des droits des femmes et de la promotion de l’égalité des sexes. Créée par décret du Président de la République le 3 janvier 2013, modifié par le décret du 26 février 2019, le HCE est inscrit dans la loi relative à l’égalité et la citoyenneté de janvier 2017.

Le HCE assure quatre missions principales : la concertation, l’évaluation des politiques publiques, la formulation de recommandations, l’animation du débat public. Le HCE est saisi par le Gouvernement ou peut s’autosaisir d’un sujet de travail. Le HCE est composé de 54 membres avec voix délibérative, représentant la diversité des acteurs et actrices des politiques d’égalité femmes-hommes. Les membres se réunissent tous les un à deux mois au sein des cinq commissions thématiques, et environ une fois par trimestre en Assemblée plénière. Pour en savoir plus, voir le bilan 2013-2019 du l’institution sur son site : http://www.haut-conseil-egalite.gouv.fr/.

Pour son fonctionnement, le HCE reçoit le soutien des services du Premier ministre, du Secrétariat général des ministères sociaux et du Ministère en charge des droits des femmes.

Sous l’autorité de la Présidente du HCE, le Secrétariat général prépare, organise, et assure le suivi des travaux. Il est composé, sous la responsabilité du.de la Secrétaire général.e, d’une commissaire aux affaires internationales et européennes

Descriptif du poste

Sous l’autorité directe de la présidente, dont elle reçoit une large délégation, La personne titulaire du poste exerce les missions et activités principales suivantes :

  1. Management de l’équipe du Secrétariat général
  2. Conseil stratégique auprès de la Présidente
  3. Relations avec les Président.e.s de commissions et les membres (convocations aux réunions, suivi des amendements/votes, informations diverses, etc.)
  4. Représentation de l’instance au plan national ou international
  5. Entretien et développement des partenariats et des réseaux (institutionnels, associatifs, académiques, etc.)

Profil recherché

CONNAISSANCES

  • Expertise dans le domaine des enjeux pratiques et théoriques du genre et des politiques d’égalité entre les femmes et les hommes
  • Excellente connaissance des réseaux des droits des femmes et de l’égalité femmes-hommes (institutions, expert.e.s, associations…)
  • Excellente connaissance des réseaux et du fonctionnement de l’administration
    Sciences politiques, économiques et sociales
  • Connaissances juridiques, connaissance de la procédure législative

COMPETENCES

  • Animer, coordonner une équipe et l’accompagner dans l’élaboration des travaux
  • Exercer une capacité de synthèse et de vulgarisation de données pluridisciplinaires afin de les rendre accessibles au plus grand public
  • Etre en veille et pro-actif.ve sur les terrains politiques, sociaux et académiques liés à l’égalité femmes-hommes
  • Conseiller en développant des stratégies et en anticipant les changements dans l’environnement politique
  • Consulter et arbitrer des positions éventuellement divergentes

Modalités de soumission
Le dépôt de candidature se fait exclusivement en ligne, avant le 28 mai 2019 en cliquant sur « Postuler » sur l’offre 2019-192887 en ligne sur la Place de l’emploi public.

Postes

CNRS - Gestion de projet européen

Le CNRS propose un contrat de 12 mois auprès de la Mission pour la place des femmes (MPDF) consistant à coordonner, animer, mettre en œuvre et assurer le suivi de deux projets européens du programme-cadre H2020, GENDER-NET Plus et GE-Academy, qui traitent de l’intégration de la dimension du genre dans la recherche et de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

Date limite : 3 juin 2019

Placée auprès de la Présidence, la Mission pour la place des femmes au CNRS agit comme un observatoire chargé d’impulser, de conseiller et d’évaluer la prise en compte du genre dans la politique globale de l’établissement. La mission travaille en étroite collaboration avec les instituts scientifiques, les directions fonctionnelles, les délégations régionales du CNRS et les laboratoires travaillant sur le genre. Elle compte des partenaires variés, en France comme à l’étranger : structures homologues au sein des universités, associations de femmes scientifiques et de chercheur·e·s en recherche sur le genre, réseaux professionnels de l’égalité des chances, etc.

Missions
La/le manager de projets européens assiste la directrice de la Mission pour la place des femmes (MPDF) dans la coordination, l’animation, la mise en œuvre et le suivi de deux projets européens du programme-cadre H2020, GENDER-NET Plus et GE-Academy, qui traitent de l’intégration de la dimension du genre dans la recherche et de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

Activités

  • Assurer la mise en œuvre et le suivi des projets
  • Animer le consortium de partenaires européens
  • Rechercher, analyser et élaborer des documents relatifs à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes et à l’intégration de la dimension du genre dans la recherche
  • Élaborer et mettre en œuvre un plan de communication
  • Contribuer à la production des rapports d’activité et des livrables
  • Préparer et organiser les réunions en lien avec les projets.
    La/le manager de projets européens est placé·e sous l’autorité de la directrice de la Mission pour la place des femmes. Des déplacements ponctuels à l’étranger sont à prévoir.

Poste
Niveau d’études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : 1 à 4 années
CDD à temps plein 12 mois (embauche prévue juin 2019)
Rémunération : de 2 139 à 2 401 euros bruts mensuels (en fonction du nombre d’années d’expérience)
Lieu de travail : Paris 16

Candidature
Référence : MOY1672-SONVEL-003
Candidature sur le site web du CNRS

Postes

Contrat Doctoral DILCRAH « Racisme, antisémitisme et LGBT-phobies »

7 juin 2019

Conformément au plan de Lutte contre le racisme et l’antisémitisme 2018-2020, la Délégation Interministérielle à la Lutte Contre le Racisme, l’Antisémitisme et la Haine anti-LGBT (DILCRAH), souhaite encourager des travaux de recherches qui contribuent à une meilleure connaissance des phénomènes de racisme, d’antisémitisme et de LGBTphobies, par le biais du financement de deux contrats doctoraux d’une durée de trois ans.

Date limite de soumission : 7 juin 2019

Cet appel à candidature DILCRAH cible les recherches innovantes, toutes disciplines confondues, qui portent explicitement sur les thématiques de son champ de compétence (racisme, antisémitisme, haine anti-LGBT). A titre d’exemple, peuvent être éligibles des recherches portant sur, l’histoire et la géographie du racisme et/ou de l’antisémitisme et/ou des LGBTphobies, la construction et déconstruction des préjugés et des stéréotypes, la formation des catégories raciales, les nouvelles formes du racisme, de l’antisémitisme et des LGBTphobies, le droit et législations comparées (discrimination, racisme, antisémitisme) etc…

Appel complet en ligne

Tout dossier incomplet sera considéré comme inéligible. Les dossiers devront être validés par les directions des Ecoles Doctorales.

Les Ecoles Doctorales seront averties des résultats de l’évaluation des dossiers par le jury à la mi-juillet 2019.

Chaque dossier devra indiquer l’organisme de recherche ou d’enseignement supérieur de rattachement futur employeur du doctorant contractuel avec lequel la DILCRAH signera une convention.

La procédure de sélection comporte plusieurs étapes :

  1. Le candidat constitue un dossier de candidature et le soumet à la validation du directeur de thèse et de l’école doctorale (voir dossier de candidature à soumettre).
  2. Les dossiers de candidatures devront être transmis sous couvert de l’Ecole Doctorale concernée.
  3. Les dossiers sont expertisés et sélectionnés par un jury scientifique pluridisciplinaire composé par le Conseil scientifique de la Dilcrah.
  4. Les dossiers retenus par le jury devront être approuvés par le délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT.
  5. Les résultats seront communiqués aux Ecoles doctorales dont les candidatures auront été retenues et une convention devra être signée entre la DILCRAH et l’établissement bénéficiaire du financement pour établir le contrat doctoral. 6) Le contrat doctoral (au sens du décret n°2009-464 du 23 avril 2009) d’une durée de 36 mois est signé entre le doctorant et l’établissement bénéficiaire du financement.

Modalités de soumission

Les dossiers devront être transmis par voie électronique au secrétariat du DILCRAH, ou alors envoyés à l’adresse DILCRAH, 55 rue Saint Dominique, 75007 Paris, concernant les dossiers papier.


AISLF site version 7.0 | © 2013-2019 Jean-Yves Le Talec pour l'AISLF