AISLF

Appels à contributions

Sociologies Pratiques, « Transitions et développement durable : quels métiers ? »

28 février 2021

La revue Sociologies Pratiques propose pour son numéro 44 à paraître en avril 2022 un appel à contributions sur le thème « Transitions et développement durable : quels métiers ? ».

Date limite de soumission : 28 février 2021

Contributions attendues
Sociologies pratiques n° 44 s’adresse aux chercheurs académiques et universitaires tout autant qu’aux professionnels, intervenants, consultants qui mobilisent la sociologie pour leurs travaux, mais aussi d’autres disciplines puisque la question du développement durable se situe à leurs croisements.
Les articles attendus peuvent donc être de deux natures. D’une part, des analyses réflexives et sociologiques fondées sur des recherches empiriques récentes (analyses de témoignages, études de cas, débats critiques, etc.).
D’autre part, des analyses de pratiques professionnelles (témoignages de pratiques et réflexion sur les conditions de l’action, les justifications de l’action et les conséquences sur l’action). Dans l’un comme dans l’autre cas, les articles doivent être analytiques et traiter de l’une ou de plusieurs des questions soulevées dans l’appel. Les articles peuvent également croiser les différents axes.

Argumentaire
De huit, les « Objectifs du millénaire pour le développement » (OMD) signés en 2000 à New York par 193 gouvernements membres de l’ONU et 23 organisations internationales passent à 17 ODD (Objectif de développement « durable »), en 2015 pour 2030. L’éducation de qualité, l’énergie propre, la consommation et la production responsables, l’eau non polluée, la réduction des inégalités et l’amélioration de l’égalité de genre, le respect de la vie aquatique, l’association d’un travail décent à la croissance économique, le renforcement des dispositifs de paix et de justice, une industrie, des villes et des infrastructures plus responsables et propres, et la lutte contre les changements climatiques illustrent la variété des domaines ciblés. S’y ajoutent les vertus du numérique. Tous les secteurs d’activité, les niveaux d’action collective et les acteurs (les parties prenantes) devraient s’impliquer dans cette meilleure gouvernance mondiale (De Rozario & al., 2018) pour faire qu’économie, société et environnement s’articulent plus équitablement selon le célèbre tryptique du rapport Meadows (The Limits to Growth, 1972).
Mais qu’est-ce-que le « développement durable » ? Un oxymore affirment certains, soit une contradiction impossible à résoudre : développer c’est évoluer ; durer c’est maintenir. Métaphore nécessaire avanceront d’autres pour penser ce qui est complexe en associant des idées souvent dissociées par l’usage et forcer l’imagination. Dans tous les cas, une mauvaise traduction française de Sustainable par « durable » au lieu de « soutenable ». Si les déclarations et les initiatives foisonnent, le sujet reste complexe car en prise à des controverses vives illustrées par l’historique des préoccupations environnementales (Audier, 2017). La prudence sociologique nous invite donc à utiliser les guillemets car les débats restent ouverts.
Ce numéro spécial n° 44 de la revue Sociologie Pratiques s’intéresse aux initiatives mises en place pour répondre aux défis environnementaux et sociaux à partir de trois scenarii distincts, au cœur des controverses actuelles : (Axe 1) le scenario « rien ne se passe de particulier, verdissons », (Axe 2) le scenario « nous allons à la catastrophe irréversible, agissons » ou (Axe 3) le scenario « nous vivons des transitions disparates, observons et articulons-les avec imagination ». Ces scenarii peuvent se définir comme des conceptions ou des appropriations différentes des enjeux cités. L’hypothèse principale de cet appel à contributions affirme qu’en matière de développement durable, ces trois scenarii convoquent des pratiques distinctes au niveau des métiers, des organisations, des formations et des diplômes, des politiques publiques, des innovations, de la recherche et de bien d’autres leviers d’action collective. Ceci n’interdit pas les tentatives d’intégration. […]
Lire l’appel complet

Procédure de soumission
• Adresser une intention de communication de 5 000 signes maximum (espaces compris) avant le 28 février 2021 par voie électronique à l’adresse suivante : socioprat44@gmail.com. Cette proposition devra contenir une présentation du questionnement sociologique, du terrain, de la méthodologie de recueil des données et des résultats proposés, l’ensemble pouvant être en cours compte-tenu du thème de cet appel.
• La revue retournera son avis aux auteurs le 17 février 2021. L’acceptation de l’intention d’article ou de communication ne présume pas de leur acceptation finale. Toute intention d’article, comme tout article, est soumis à l’avis du Comité de lecture de la revue, composé des deux coordinateurs, des membres du Comité de rédaction et d’un relecteur externe.
• Les articles (au format de 15 000 ou de 27 000 signes, espaces compris) seront à retourner à la revue pour le 15 août 2021 et donneront lieu à échanges avec le comité de lecture.
• La sortie du numéro est prévue pour avril 2022.
• Plus d’informations sur la revue : www.sociologies-pratiques.com

Adresse d’envoi
Les propositions sont à envoyer à socioprat44@gmail.com


AISLF : Présentation | Statuts | Déclaration d'éthique | Charte des CR et GT | Mentions légales

ASSOCIATION : Bureau | Annuaire | Adhésion | Cotisation | Partenaires | Rédoc | SociologieS

ARCHIVES : Mémoire | Anciens bureaux | Congrès AISLF


AISLF site version 8.0 | © 2013-2021 Jean-Yves Le Talec pour l'AISLF