AISLF

| |

Vendredi 14 mai 2021, 15h46

Source : https://www.aislf.org/spip.php?article2450


Museo e identità sociale

Marina D’Amato (dir.)

Marina D’Amato (dir.), Museo e identità sociale, Le Lettere, Firenze, 2012

Pourquoi les Italiens apprécient-ils peu l’héritage culturel dans lequel ils sont plongés ? Parce que les musées ne sont pas « attrayants » pour la plupart d’entre nous ? Les œuvres d’art éparpillées un peu partout dans notre pays peuvent être conçues d’une manière nouvelle : non seulement des objets esthétiques, mais aussi des éléments qui résument l’histoire, l’économie, la psychologie et la société dont elles sont l’expression. L’idée qui anime ce livre découle de la nécessité non de « faire de l’art populaire, mais que les gens fassent de l’art » – selon Oscar Wilde – afin qu’il puisse apporter à quiconque des œuvres d’art. Le résultat de cette recherche sur l’éducation au musée en Italie et en Europe et sur la médiation culturelle s’exprime dans deux projets de nouvelles expositions ; comme musées emblématiques ont été choisis la Galleria Borghese, avec un itinéraire révisé – psychologique, symbolique, religieux – et la Galerie nationale d’art moderne, repensée avec des itinéraires qui mettent en valeur les modes de vie des Italiens, les principaux événements qui ont marqué les étapes de l’Unité, les personnages qui ont fait l’histoire et la transformation de l’enfance.

Marina D’Amato est membre de l’AISLF.


AISLF • Université Toulouse Jean Jaurès • 31058 Toulouse Cedex 9 • France
Secrétariat : aislf@aislf.org | +33 (0)2 53 00 93 09

| |