AISLF

| |

Mardi 21 septembre 2021, 22h26

Source : https://www.aislf.org/spip.php?article4015


Contrat post-doctoral, Programme LocalAcc

26 juin 2020

Dans le cadre du programme « L’accueil en question : les localités urbaines et rurales face aux migrations » (LocalAcc) financé par l’Institut Convergences Migrations et coordonné par Bénédicte Michalon (UMR Passages) et Thomas Lacroix (Maison Française d’Oxford), le laboratoire Passages (UMR 5319), site de Pessac, lance un appel à candidature pour un poste post-doctoral.

Date limite de soumission des candidatures : 26 juin 2020

Description du poste
Le laboratoire Passages (UMR 5319), site de Pessac, lance un appel à candidature pour une recherche post-doctorale à mener au sein du projet « L’accueil en question : les localités urbaines et rurales face aux migrations » (LocalAcc). Ce projet interroge l’émergence, les formes et la diffusion de l’implication des municipalités dans l’accueil des migrants. Sur la base d’un recensement des initiatives existantes en Europe et ailleurs dans le monde il ambitionne de saisir la pluralité des engagements locaux, depuis l’implication informelle de municipalités isolées jusqu’à la constitution de réseaux de villes aux dimensions mondiales.
La recherche post-doctorale mise au recrutement vise à renforcer la dimension internationale du projet à la fois par une contribution à l’analyse des réseaux internationaux de localités accueillantes et par une enquête de terrain dans un pays autre que la France. Elle participera à alimenter et analyser la base de connaissance sur les réseaux de ville dans le monde en identifiant et documentant les nouvelles initiatives. En parallèle, le ou la chercheur.e effectuera un travail de terrain sur les villes « nodales », c’est-à-dire des villes à la croisée de différents réseaux de mobilisation. Une attention particulière sera accordée à leur rôle dans la diffusion des savoirs, modèles et discours d’un réseau à l’autre, et comment ces différents niveaux d’implication nourrissent les politiques mises en œuvre sur le terrain.
Pour cela le ou la chercheur.e recruté.e effectuera le suivi et l’analyse des activités d’une ville « accueillante » nodale étrangère (en dehors de la France). Il/Elle travaillera sur l’implication de la ville dans différents réseaux, en lien avec la réalisation d’un projet, depuis sa formulation à l’échelle internationale (organisations internationales) jusqu’à sa mise en œuvre locale. Il s’agira notamment de retracer l’historique de la problématique de l’accueil dans la ville concernée, des réflexions ayant mené à la volonté d’inscription dans des réseaux de villes, et des modalités concrètes de participation aux activités de ces réseaux. L’étude pourra être complétée par des entretiens auprès d’autres acteurs de ces réseaux, associatifs et d’organisations internationales notamment.
La mise en œuvre de méthodologies innovantes (analyse réseaux, cartographie multi-niveaux, outils d’analyse(s) visuelle(s), etc.) est vivement encouragée. La personne recrutée sera également invitée à contribuer à l’analyse des conditions matérielles d’accueil par la réalisation d’un compte rendu visuel sensible des situations architecturales et urbaines observées dans la localité d’accueil étudiée.
Le ou la chercheur.e recruté.e participera enfin à la réflexion collective sur la sémantique de l’accueil et sa diffusion entre villes et pays ; il ou elle procèdera au recueil et à l’analyse de documents-clés, en privilégiant une analyse sémantique et une cartographie des discours.

Compétences requises
- Doctorat en sciences sociales (géographie, science politique, sociologie, anthropologie) ;
- Excellente maitrise théorique de la gouvernance locale des migrations et des réseaux de ville dites « accueillantes » ;
- Capacité à mener des enquêtes de terrain dans des délais brefs dans un pays autre que la France (notamment avec les compétences linguistiques requises) ;
- Capacité à utiliser les méthodes visuelles et/ou cartographiques.

Informations générales
Lieu de travail : Pessac
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d’embauche prévue : 1e février 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2648 € et 3054 € brut mensuel selon expérience, selon la grille de rémunération du Cnrs
Niveau d’études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Doctorat

Modalités de candidature
Les candidat·es transmettront :
— un curriculum vitae complet
— une lettre de motivation expliquant l’adéquation au profil et la contribution proposée au projet Localacc « Les localités urbaines et rurales face aux migrations ». Une attention particulière sera portée à l’enquête de terrain envisagée, ses objectifs et ses modalités.

Seules les candidatures transmises via le portail emploi du CNRS pourront être prises en compte. Elles doivent être transmises avant le 26 juin 2020.
Les auditions auront lieu le 9 juillet 2020 au matin, les conditions seront précisées ultérieurement.

Pour toute information concernant cette annonce vous pouvez contacter Bénédicte Michalon ou Thomas Lacroix.


AISLF • Université Toulouse Jean Jaurès • 31058 Toulouse Cedex 9 • France
Secrétariat : aislf@aislf.org | +33 (0)2 53 00 93 09

| |