AISLF

| |

Jeudi 23 septembre 2021, 16h28

Source : https://www.aislf.org/spip.php?article838


Les nanotechnologies

Dominique Vinck

Dominique Vinck, Les nanotechnologies, Paris, Le Cavalier Bleu éditions, Coll. Idées Reçues, 2009, 128 p.

Les nanotechnologies sont des technologies de pointe très récentes. Elles se développent fortement depuis une dizaine d’années. Et pourtant, elles sont déjà entourées de nombreuses idées reçues, concernant notamment leur bénéfice ou leur dangerosité à l’égard de la société démocratique. Qui sont ceux qui font des nanotechnologies, quels chercheurs, quels industriels, quelles nations, et pourquoi le font-ils ? Quelles nanotechnologies sont commercialisées ou seulement explorées, imaginées ? Pourquoi ces technologies font-elles l’objet de tant de débats et de tant de discussions ?
Les nanotechnologies concernent en réalité aujourd’hui tout le monde, parce que, en fonction de ce que nous en ferons, l’avenir de l’humanité prendra des tournures différentes. C’est donc notre affaire, que l’on soit citoyen, élu, chercheur, consommateur ou industriel, que de nous y intéresser.
Les analyses présentées dans cet ouvrage sont nourries par les travaux de recherche en sociologie des sciences et de l’innovation que l’auteur conduit sur le terrain des nanosciences et des nanotechnologies.
- « Les nanotechnologies sont les technologies de l’infiniment petit »
- « C’est un jeu de construction avec des atomes »
- « C’est une nouvelle révolution industrielle »
- « Les nanotechnologies, c’est l’affaire de quelques savants fous »
- « Les nanotechnologies sont détournées à des fins militaires »
- « Les nanotechnologies mettent en péril les générations futures »
- « Les scientifiques manquent de conscience citoyenne »...

Dominique Vinck est professeur à l’Université Pierre Mendès-France (Sciences sociales) et à l’Institut National Polytechnique de Grenoble.

Dominique Vinck est membre de l’AISLF.


AISLF • Université Toulouse Jean Jaurès • 31058 Toulouse Cedex 9 • France
Secrétariat : aislf@aislf.org | +33 (0)2 53 00 93 09

| |