AISLF

| |

Mardi 15 juin 2021, 22h08

Source : https://www.aislf.org/spip.php?article931


Les temps des politiques sociales

Vivianne Châtel (dir.)

Vivianne Châtel (dir.), Les temps des politiques sociales, Academic Press Fribourg, Coll. Res Socialis, 2009, 272 p.

Fruit de la confrontation d’une multitude d’acteurs sociaux percevant la réalité de manière hétérogène, les politiques sociales recouvrent une réalité complexe et multiforme, tant au niveau de leur conception que de leur mise en œuvre. Des politiques au tiers secteur, en passant par les hauts fonctionnaires, les médias et les intervenants de terrain, tous occupent une place particulière dans la définition et / ou dans l’application des politiques sociales, place qu’ils tiennent à légitimer et à défendre. De cette position spécifique découle un certain rapport au temps, la temporalité de l’État social n’étant pas identique, par exemple, à celle du travailleur de rue. Un véritable écartèlement se donne ainsi à voir entre la logique de l’urgence adoptée dans certains milieux, à l’instar de l’humanitaire qui mise sur l’allègement immédiat des difficultés vécues par les populations, et d’autres logiques, comme celles des institutions de réadaptation, reconnaissant au temps qui s’écoule, un prix. De même, les temps définis et imposés par l’État social – caractérisés notamment par les concepts de prospective, d’anticipation et de planification – tendent à s’opposer au temps des institutions, des politiques, des professionnels et des usagers. Cette hétérogénéité se trouve au centre des préoccupations de cet ouvrage qui propose de réfléchir autour des différents temps des politiques sociales, différents temps qui ne sont pas uniquement divergents mais aussi souvent antithétiques, bien souvent même impossibles à agréger. C’est cette dissonance des logiques rythmiques qui constitue la trame des réflexions ici rassemblées.

Les auteur-e-s :
François Aballea, Cristina Albuquerque, Casimiro Balsa, Brigitte Bouquet, Maryse Bresson, Vivianne Châtel, Raphaël Darquenne, Abraham Franssen, Bernard Gazier, Anne-Marie Guillemard, Etienne Klein, Jean-Luc Lambert, Michel Messu, Bertrand Ravon, Didier Vrancken.

Vivianne Châtel, François Aballea, Cristina Albuquerque, Casimiro Balsa, Maryse Bresson, Anne-Marie Guillemard, Michel Messu, et Didier Vrancken sont membres de l’AISLF.


AISLF • Université Toulouse Jean Jaurès • 31058 Toulouse Cedex 9 • France
Secrétariat : aislf@aislf.org | +33 (0)2 53 00 93 09

| |