AISLF

Postes

Allocation Doctorale, Sociologie/ géographie/ STAPS, Bourget du Lac

30 juin 2019

Dans le cadre du programme de recherche HUMANI, une thèse financée par l’ANR portera sur les perceptions et les émotions ressenties à l’égard du milieu montagnard dans le cadre de pratiques sportives de nature. Une attention particulière sera portée aux rôles et interrelations construites avec la faune sauvage dans le cadre de ces pratiques. La thèse se déroulera au sein du laboratoire EDYTEM (Environnements, dynamiques et territoires de la montagne), UMR CNRS de l’Université Savoie Mont-Blanc, sur le site universitaire du Bourget du Lac.

Date limite de soumission : 30 juin 2019

Thématique
Un premier axe de la recherche s’intéressera au rapport des pratiquants et des pratiquantes de sports de nature au territoire où se déroule l’activité. Les sports de nature offrent un accès et une manière particulière d’entrer en relation avec le territoire où le corps prend une place centrale (Niel et Sirost, 2008). De plus, ces sports s’inscrivent dans le cadre d’un « culte contemporain de la nature » (Kalaora 2001) où le désir de se (re)connecter avec l’environnement naturel et d’expérimenter la nature « sauvage » est au coeur des motivations exprimées par les pratiquants et les pratiquantes. D’avantage qu’un obstacle à surmonter ou à vaincre, la nature et les éléments naturels peuvent être considérés comme des partenaires à l’activité. Chanvallon et Héas (2011) évoquent également l’importance des sensations et des émotions vécues à travers la pratique. En effet, la nature stimule et éveille les sens que ce soit par le bruit, les odeurs, le toucher, la lumière et les couleurs.
Dans un deuxième temps, il s’agira de mesurer l’importance de la faune dans le cadre de la pratique d’un sport de nature, de mesurer le poids que la présence animale a dans les perceptions paysagères du territoire, les émotions ressentis, et les interrelations qui peuvent se construire avec l’animal en analysant dans quelle mesure celui-ci est pris en compte par les pratiquants et les pratiquantes. En effet, dans le cadre de la pratique d’activités récréatives en milieu naturel, différentes interactions avec l’animal sont possibles ce qui peut faire varier l’expérience sportive de la montagne. Chanvallon (2013) montre que lors de la rencontre avec l’animal, les capacités d’adaptation au milieu, la façon de s’y immerger et d’y être sont essentielles.

La thèse sera co-encadrée par Clémence Perrin-Malterre, maîtresse de conférences en STAPS à l’Université Savoie Mont Blanc et Laine Chanteloup, maîtresse de conférences en géographie à l’Université de Limoges.

Modalités de soumission
Les dossiers de candidature seront en format PDF et adressés par courriel à mesdames Clémence Perrin-Malterre et Laine Chanteloup. Les dossiers seront composés des éléments suivant :

  • Lettre de motivation
  • Curriculum Vitae détaillé
  • Copie des diplômes et des relevés de notes du M1 et du M2
  • Copie du mémoire de M2
  • Note montrant l’appropriation personnelle de cette recherche doctorale (2 pages maximum)
  • Les lettres de recommandation d’un enseignant chercheur sont un plus
  • Tout autre document ou réalisation appuyant la candidature (articles, etc.)

Appel complet à télécharger


AISLF : Présentation | Statuts | Déclaration d'éthique | Charte des CR et GT | Mentions légales

ASSOCIATION : Bureau | Annuaire | Adhésion | Cotisation | Partenaires | Rédoc | SociologieS

ARCHIVES : Mémoire | Anciens bureaux | Congrès AISLF


AISLF site version 8.0 | © 2013-2021 Jean-Yves Le Talec pour l'AISLF