AISLF

Événements AISLF en 2020

CR 34 - Pandémie, pauvreté, politique sociale et intervention (Appel à communications)

16 octobre 2020

Dans le cadre d’un colloque organisé par le CR 34 Intervention et politiques sociales de l’AISLF et la Haute école de travail social et de la santé HETSL (HES-SO), à Lausanne du 11 au 12 février 2021, un appel à communications est lancé sur le thème « Pandémie, pauvreté, politique sociale et intervention ».

Date limite de soumission des propositions : 16 octobre 2020

Thématique
Le CR 34 Intervention et politiques sociales de l’AISLF propose de mener une première analyse sociologique de type exploratoire sur les liens entre pandémie, pauvreté, politique sociale et intervention. Le colloque poursuivra les objectifs suivants : réfléchir dans une optique comparative à l’impact à court et moyen termes des mesures mises en place pour endiguer la pandémie, sur les publics précaires, sur les modalités pratiques de l’intervention, sur les politiques sociales, sur les conséquences sociales d’une intervention reposant sur une politique de l’urgence ; analyser les différentes politiques sociales (publiques et privées) mises en œuvre ; discuter de l’évolution des représentations sociales de la pauvreté liées au fait que de nouveaux publics ont été obligés de recourir à l’aide, y compris parfois de banques alimentaires. Ce colloque sera également l’occasion de présenter et discuter les premiers résultats des recherches qui ont été réalisées sur les conséquences des mesures prises pour endiguer la crise pandémique.
Les contributions attendues peuvent s’orienter sur trois axes
– Un premier axe concerne les situations de pauvreté et de précarité révélées par les mesures prises pour endiguer la pandémie, partant de l’idée, déjà soutenue par Simmel en 1908, que les sociétés construisent la catégorie de pauvre. Quelles sont les situations problématiques qui ont été révélées, par qui et pourquoi ? De nouveaux problèmes sociaux sont-ils apparus ? Quelles réactions (sociales, politiques, etc.) suscitent la prise de conscience des types et des risques de pauvreté et de leur radicalité ? Quelles sont les situations sociales problématiques qui sont restées ignorées des médias et des politiques sociales ? Quelles permanences et quels changements de la conception sociale de la pauvreté et de la précarité, et quelles différences entre les contextes nationaux ?
– Un second axe concerne les politiques sociales et leur évolution en temps de crise. Comment analyser sociologiquement le développement des politiques sociales mises en œuvre en réponse aux mesures prises pour endiguer la crise pandémique, par exemple en comparaison avec les politiques développées suite à la crise économique du milieu des années 1970. Comment évoluent la citoyenneté sociale (Marshall, 1950) et la confiance en l’État pour résoudre les problèmes en temps de pandémie ? La Covid-19 marque-t-elle une évolution du rapport entre intervention publique et intervention privée ? Entre intervention sur le mode de l’urgence et de la survie et intervention à visée intégrative ?
– Un troisième axe concerne l’intervention sociale assumée aussi bien par des professionnel·les que par des bénévoles, des militant·es ou même des citoyen·nes de manière spontanée. Comment le travail social s’est-il réorganisé en situation de confinement ? Quelle influence sur les modes d’intervention, sur les priorités et les principes du travail social ? Sur la pair-aidance, le travail social communautaire, etc. ? Est-ce que cette crise a-t-elle changé la « nature » de la relation aux autres (aussi bien aux autres acteurs de l’intervention sociale qu’aux récipiendaires) ? Quel rôle ont joué la santé publique et la sécurité publique dans cette évolution ? Assiste-t-on à l’émergence d’un nouvel hygiénisme ? Cette crise a-t-elle ravivé la suprématie du champ médical sur celui du travail social ?
Nous attendons des contributions sur ces trois axes, avec un intérêt particulier à connaître comment les problèmes ont été traités dans chaque contexte.
Les contributions à distance, notamment pour des contraintes sanitaires, seront acceptées.

Modalités de soumission des propositions
Le résumé fait au maximum 2000 signes (espaces compris).
La contribution doit s’inscrire dans l’un des trois axes proposés ci-dessus.
Nous vous remercions de nous indiquer toutes les autres personnes (nom, institution de rattachement, adresse courriel) participant à la contribution.
Les propositions de contribution sont attendues pour le 16 octobre 2020cette adresse.
La présentation d’une proposition peut se faire en présentiel ou en mode virtuel. Merci d’indiquer dans l’envoi de proposition la modalité souhaitée.

Calendrier
• 16 octobre 2020 : délai d’envoi des propositions de communication.
• Début novembre 2020 : réponse du comité scientifique.
• Novembre 2020 : élaboration du programme définitif du colloque, répartition par axe.
• 11-12 février 2021 : tenue du colloque dans les locaux de la Haute école de travail social et de la santé Lausanne (HES-SO).

Visiter le site du CR 34 de l’AISLF.
Voir l’appel complet.


AISLF : Présentation | Statuts | Déclaration d'éthique | Charte des CR et GT | Mentions légales

ASSOCIATION : Bureau | Annuaire | Adhésion | Cotisation | Partenaires | Rédoc | SociologieS

ARCHIVES : Mémoire | Anciens bureaux | Congrès AISLF


AISLF site version 7.0 | © 2013-2021 Jean-Yves Le Talec pour l'AISLF | Visiteurs connectés : 8