AISLF

Appels à contributions

Gérontologie et société : « Des espaces à vivre à l’aune du vieillissement »

1er octobre 2021

La revue Gérontologie et société lance un appel à articles pour un numéro thématique sur « Des espaces à vivre à l’aune du vieillissement », à paraître en octobre 2022.

Date limite de soumission : 1er octobre 2021

Thématique
« We shape our buildings thereafter they shape us » affirmait Winston Churchill alors qu’il plaidait pour que l’on reconstruise la Chambre des Communes à l’identique après son bombardement, espérant ainsi renouer avec le fonctionnement d’avant le bombardement. Par cette phrase on comprend aussi que le cadre de vie architecture dépasse la simple notion d’abri et qu’il dépend d’une raison sociale. L’architecture et l’urbanisme sont le théâtre d’une vie dont l’histoire nous a bien souvent montré que la scénographie se trouve souvent entre les mains de décideurs, politiques, aménageurs, architectes et bâtisseurs et dont les préoccupations sont malheureusement parfois éloignées voir dé-corrélées des réels besoins des usagers (Charras, Eynard et Viatour, 2016 ; Cérèse et Eynard, 2014). L’histoire nous montre surtout que les formes urbaines et architecturales sont le reflet, le support et la concrétisation des ambitions et de l’idéologie qui président une société. Haussmann révolutionnait le cadre bâti pour qu’il reflète les ambitions et l’hygiénisation des modes de vie au 19e siècle ; il est temps aujourd’hui de le repenser à travers sa structuration et ses réalisations pour qu’il soit le support d’une approche toujours plus respectueuse de l’environnement, de la mixité et de la variabilité des conditions qui caractérisent l’être humain (Charras et Cérèse, 2017).

Le courant actuel de société inclusive n’échappe pas à la règle. Bien ancré politiquement et documentée théoriquement et idéologiquement, il manque cruellement d’applications architecturales, urbaniste et paysagère. Les réflexions actuelles sur l’habitat inclusif ne font malheureusement pas suffisamment référence aux usages, ni aux contraintes individuelles ou aux interrelations individu-environnement pour construire des lieux d’habitation viables et désirables (Charlot, 2019), et peuvent donner l’impression d’une utopie se limitant à un discours politiquement correct ponctué de bonnes intentions et régulé par les moyens financiers et les rouages administratifs (Eynard, Cérèse, et Charras, 2020).

Cet appel à contribution vise à éclaircir, approfondir et illustrer l’état de l’art sur les réflexions actuelles concernant les espaces à vivre et les modalités urbanistes, architecturales et paysagères du cadre de vie pour l’appliquer en gérontologie tant d’un point de vue théorique qu’appliqué.

Il peut s’agir d’aborder ces dimensions d’un point de vue historique, d’une analyse de ce qui est produit actuellement, ou encore d’entrer dans une dimension prospective en proposant ce qui pourrait constituer la base de réflexion pour les acteurs du cadre bâti et paysager dans la conception des espaces du futur. Une attention pourra aussi être apportée aux notions juridiques, qu’il s’agisse des « libertés d’aller et venir » et de « privation des libertés », contractuelles, ainsi que sur les questions réglementaires (incendie, vétérinaire, accessibilité…) ainsi qu’économique.

Trois grands axes sont proposés pour ce numéro thématique :

  • réflexions sur les liens qui unissent l’architecture, l’urbanisme, le paysagisme et la gérontologie dans une approche d’inclusion spatiale ;
  • réflexions sur la conception et l’implantation des établissements médico-sociaux ;
  • réflexions sur les conditions qui régissent la conception d’un habitat inclusif pour les personnes âgées, etc.

Ces trois axes constituent des pistes de réflexions pour aborder les espaces à vivre à l’aune du vieillissement. Les questions et exemples proposés ne sont pas exhaustifs. Les coordonnateurs du numéro sont ouverts aux propositions qui ne s’inscriraient pas directement dans ce cadre. D’une manière générale, l’intégration de l’expérience, du vécu et de la parole des usagers (personnes âgées, proches, et professionnels) et/ou des acteurs du cadre bâti (maître d’œuvre et d’ouvrage, promoteur,…) doit être privilégié.

Lire l’appel complet

Soumission d’articles
Les propositions d’articles complets (en français ou en anglais) de 40 000 signes maximum, espaces compris, et accompagnées d’un titre et d’un résumé (250 mots maximum) sont attendues au plus tard le 1er octobre 2021. Elles sont à adresser à cnavgerontologieetsociete@cnav.fr.

Les soumissions d’articles doivent impérativement s’inscrire dans l’une des trois rubriques de la revue et mentionner ce choix en première page. Pour plus d’informations sur les rubriques, le processus éditorial et les grilles d’évaluation, merci de se référer au site de la revue.


AISLF : Présentation | Statuts | Déclaration d'éthique | Charte des CR et GT | Mentions légales

ASSOCIATION : Bureau | Annuaire | Adhésion | Cotisation | Partenaires | Rédoc | SociologieS

ARCHIVES : Mémoire | Anciens bureaux | Congrès AISLF


AISLF site version 8.0 | © 2013-2021 Jean-Yves Le Talec pour l'AISLF