AISLF

Événements AISLF en 2015

L’impensé des classes sociales dans le processus de vieillissement

Appel à communication pour un colloque international qui aura lieu à l’université de Namur (Belgique) les 10 et 11 septembre 2015

Le CR 6 Parcours de vie et vieillissement organise ce colloque en collaboration avec le département de sciences politiques, sociales et de la communication de l’université de Namur et le département de sociologie de l’université de Genève. Les propositions de communication sont attendues avant le 15 février 2015.

Date limite pour l’envoi des propositions : 15 février 2015

Au fondement de la gérontologie des années 1970 et 1980 résidait la question du rôle joué par la classe sociale dans l’expérience du vieillissement. Toutefois, avec le développement des théories de l’individualisme, la sociologie du vieillissement s’est progressivement détournée de cette problématique pour se consacrer davantage aux questions de réflexivité ou d’agentivité pourtant intrinsèquement liées à la question des classes sociales. Le développement des théories du vieillissement réussi en gérontologie en est l’un des exemples les plus frappants. Ces théories, issues de la prise en compte de l’hétérogénéité des processus de vieillissement, ont curieusement renforcé le manque d’attention aux inégalités sociales au lieu d’ouvrir la voie au questionnement sur les conditions déterminant un vieillissement « réussi ».

La disparition progressive de questionnements en termes d’inégalités sociales est, de notre point de vue, problématique à une époque où la conjonction de différents éléments sociaux, politiques et économiques vient renforcer les inégalités dans la dernière étape de la vie. Les questions qui président à l’organisation du colloque sont à la fois théoriques et empiriques : quels sont les cadres théoriques relevant de la tradition sociologique mobilisés pour expliquer les différents parcours de vieillissement ? Comment renouveler la question des classes sociales dans le champ de la sociologie du vieillissement ? Quels sont les ancrages du concept de classe sociale dans la réalité empirique des processus de vieillissement différentiels ? Comment les discours responsabilisant masquent-ils des différences dans l’expérience du vieillissement ? Il ne s’agit plus tant de connaitre l’étendue des inégalités, mais de comprendre comment celles-ci s’instaurent et perdurent.

La réintroduction de la notion de classe sociale dans l’étude du vieillissement sera traitée autour des axes suivants :

  1. Le vieillissement différentiel
  2. Vieillissement et modèles socio-politiques
  3. Les inégalités du « chez-soi »
  4. Le corps, marqueurs des inégalités sociales
  5. Inégalités face à la mort : fin de vie, soin palliatifs, euthanasie

Il s’agit ici d’interroger la notion d’égalité face à la mort et de comprendre, d’une part, comment émerge une nouvelle sensibilité autour de la figure du mourant et, d’autre part, de l’étudier en termes d’inégalités sociales.

Voir l’appel a communication complet ou le site internet.

Modalités de soumission

Envoi des propositions de communication au comité scientifique au plus tard le 15 février 2015.


AISLF : Présentation | Statuts | Déclaration d'éthique | Charte des CR et GT | Mentions légales

ASSOCIATION : Bureau | Annuaire | Adhésion | Cotisation | Partenaires | Rédoc | SociologieS

ARCHIVES : Mémoire | Anciens bureaux | Congrès AISLF


AISLF site version 8.0 | © 2013-2021 Jean-Yves Le Talec pour l'AISLF