AISLF

Appels à contributions

Littérature et travail

Ouvrage collectif

Date limite de soumission : 15 novembre 2022

Fabien De Geuser (professeur à l’ESCP Business School – CFVG Vietnam) Rebecca Dickason (maître de conférences à l’université Gustave Eiffel) Alain Max Guénette (ancien professeur de la Haute École Arc, HES-SO) lancent un appel à chapitres, pour la publication d’un ouvrage collectif sur le thème « Littérature et travail ».


Après deux ouvrages consacrés au thème « Littérature et management », et parus aux éditions L’Harmattan en 2018 et en 2021, nous invitons les personnes intéressées à soumettre une proposition afin d’éditer un volume sur le thème « Littérature et travail ».

Présentation
Dans les écoles s’intéressant aux sciences du travail, du management et des organisations, des auteur·es ont, à l’instar de James March pour mentionner l’un des plus connus, utilisé la littérature comme vecteur d’enseignement. C’est, du reste, un de ses articles qui a été à l’origine du projet de premier ouvrage Littérature et Management et l’a ouvert.
Dévoiler, comprendre, analyser la fabrique du travail et la fabrique organisationnelle est loin d’être aisé tant le maelström de jeux et/ou enjeux décisionnels, stratégiques, psychiques, comportementaux, relationnels, structurels... ainsi que la diversité des agencements organisationnels et des situations de travail et de gestion (conceptualisés par Jacques Girin) rendent le déchiffrage du rébus organisationnel complexe... qui plus est lorsque viennent s’ajouter au tableau, des mutations protéiformes, d’ordre environnemental, organisationnel ou managérial, changements choisis ou subis, à la temporalité plus ou moins resserrée ou étirée, renforcés ou modulés par des chocs externes (économiques, sanitaires...).
Disjonctions discursives, non-dits, silences, dissemblances, vraisemblances, ressemblances, déviances, transgressions, résonances, dissonances, détournements d’usages, contrefaçons, sublimations, paradoxes, coopérations, trahisons, coexistence de signifiants contradictoires, tropismes managériaux... viennent teinter la res gestae (pour reprendre Armand Hatchuel) et sont autant d’aspects susceptibles d’être révélés par la mise en mots littéraire, les récits d’activité, les schémas narratifs, le regard différent du locuteur, la remémoration de l’altérité, de l’indiscipline, de la conflictualité..., bref, par le foisonnant et éloquent florilège littéraire qui s’offre à l’analyse des chercheur·es. […]

Lire l’appel complet

Propositions
Nous invitons nos collègues intéressé·es à répondre à l’appel à nous faire parvenir d’abord une proposition de contribution d’une longueur d’environ 300 à 500 mots d’ici la mi-novembre 2022 à l’adresse suivante : litterature@guenette.ch.
Une réponse sera donnée dans un délai d’environ deux semaines après réception de chaque proposition pour, dans le meilleur des cas, inviter son et/ou ses auteur·es à proposer un texte définitif d’ici la fin du mois de juin 2023.
Format des textes définitifs : les articles seront rédigés en français, compteront une longueur de 3 000 à 6 000 mots articulant sociologie, anthropologie, psychologie, psychosociologie, ergonomie, management, économie, organisation et travail (liste non exhaustive) à la littérature.
Ce texte sera lu et commenté et d’éventuelles corrections pourront être demandées avant la publication prévue en novembre 2023 (date indicative).


Mentions légales


AISLF site version 8.0 | © 2013-2022 Jean-Yves Le Talec pour l'AISLF