AISLF

Vient de paraître

Naissance d’un peuple européen nomade. La route cosmopolite de la mondialisation par le bas de la Turquie au Maroc par les Balkans et le levant ibérique

Alain Tarrius (dir.)

Alain Tarrius (dir.)

Alain Tarrius (dir.), Naissance d’un peuple européen nomade. La route cosmopolite de la mondialisation par le bas de la Turquie au Maroc par les Balkans et le levant ibérique, Perpignan, Édition Trabucaire, avril 2020.

Années 1980 : sur la scène publique des « beurs, orphelins de la République » succèdent à leurs pères Algériens immigrés depuis 1962, peu visibles. Échappés au regard, au contrôle, à la soumission étatique nombre de ces « pères disparus » ont développé des initiatives commerciales transnationales, pour alimenter de vastes marchés souterrains en France, en Italie, en Allemagne, Belgique et Pays Bas, puis en Espagne tout en renforçant leurs liens avec le Maghreb.
Après 1990, les Algériens d’Europe, qui subissent les contre-coups de la guerre civile en Algérie se replient vers des micro marchés locaux alors même que se déploie la grande migration marocaine : plus d’un million de personnes créant toutes sortes de réseaux européens pour se loger, travailler... reprennent les activités commerciales transfrontalières des Algériens, avec des logistiques plus souples et diversifiées. C’est au début des années 2000 qu’ils rencontrent les cohortes afghanes, géorgiennes, russes et ukrainiennes de transmigrants de l’Est œuvrant pour les fabriques du Sud Est Asiatique en négociant en « poor to poor » c’est à dire « par les pauvres pour les pauvres », hors taxes et contingentements, des produits électroniques.

Plus de deux cent mille circulants forment aujourd’hui, avec plusieurs millions de résidents, une société cosmopolite en mouvement le long de l’Europe méridionale, mêlant les collaborations entre diversité des origines et des religions, susceptible de modifier les équilibres locaux. Afin de comprendre les formes et les contextes de ces déploiements Alain Tarrius, a sollicité les contributions de seize chercheur.e.s sociologues, anthropologues, géographes, historiens, économistes, spécialistes des économies souterraines et des migrations tout au long du territoire des circulations « entre pauvres » des transmigrants.

Alain Tarrius est membre de l’AISLF.


AISLF : Présentation | Statuts | Déclaration d'éthique | Charte des CR et GT | Mentions légales

ASSOCIATION : Bureau | Annuaire | Adhésion | Cotisation | Partenaires | Rédoc | SociologieS

ARCHIVES : Mémoire | Anciens bureaux | Congrès AISLF


AISLF site version 7.0 | © 2013-2020 Jean-Yves Le Talec pour l'AISLF | Visiteurs connectés : 1