AISLF

Vient de paraître

Pierre Bertoncini, Notes d’un voyage en « Keurse ». Déterritorialisation, dépatrimonialisation et déculturation dans la Corse du XXIe siècle, Paris, L’Harmattan, 2022.

En 1840, Prosper Mérimée signe Notes d’un voyage en Corse. C’est son rapport d’inspecteur des monuments historiques consacré à l’île de Corse. En 1955 l’anthropologue Claude Lévi-Strauss lance la célèbre formule : « Je hais les voyages et les explorateurs ». Pourtant, simultanément, le tourisme de masse commence à se développer dans l’île. Un grand nombre de guides a depuis été publié afin de prescrire des parcours variés invitant nos contemporains à partir dans des explorations allant des fonds sous-marins aux plus hauts sommets rencontrés sur le GR20. Après les notes de Prosper Mérimée, après la dénonciation de Claude Lévi-Strauss, comment aujourd’hui est expérimenté le voyage en Corse tandis que le nombre de résidents permanents et de touristes n’a jamais été aussi important ? Pierre Bertoncini a mené une investigation afin de répondre à cette énigme. Il a découvert comment dans les années 2000 apparaît un toponyme : la « Keurse ».

Voir chez l’éditeur

Pierre Bertoncini est membre de l’AISLF


Mentions légales


AISLF site version 8.0 | © 2013-2022 Jean-Yves Le Talec pour l'AISLF