AISLF

Livres parus en 2015

Quel avenir pour la théorie sociologique ?

Jacques Coenen-Huther

Jacques Coenen-Huther, Quel avenir pour la théorie sociologique ?, Paris, Éditions L’Harmattan, collection Logiques sociales, 2015.

Le progrès de la sociologie est inséparable d’une symbiose entre le travail de terrain, la théorie de la vie sociale et la réflexion sur le sens des activités humaines. Pour les sociologues, la condition primordiale d’une authentique accumulation de connaissances est de rester fidèle à des concepts restés prometteurs tout en se méfiant des modes intellectuelles passagères. Le social comme processus, la société comme système et les formes sociales comme constantes, mettent en évidence l’idée-force de l’interpénétration de l’individuel et du collectif. La persistance de l’opposition entre l’individualisme méthodologique et le holisme méthodologique entrave tout progrès réel de la connaissance sociologique. Ni les méthodes individualistes ni les méthodes holistes ne fournissent des explications entièrement satisfaisantes du comportement humain. Seule une combinaison de ces approches peut faire progresser la théorie générale, tout en assurant l’indispensable contact avec la recherche empirique. Cette combinaison présuppose une conception relationnelle de la sociologie.

Jacques Coenen-Huther est docteur en sciences sociales de l’Université Libre de Bruxelles et titulaire d’une habilitation à diriger des recherches en sociologie de l’université de Toulouse-II. Après avoir enseigné la sociologie à l’université de Genève, il poursuit des travaux en théorie sociologique générale, en histoire de la sociologie, et en méthodologie de la recherche sociologique qualitative.

Il est membre de l’AISLF.


AISLF : Présentation | Statuts | Déclaration d'éthique | Charte des CR et GT | Mentions légales

ASSOCIATION : Bureau | Annuaire | Adhésion | Cotisation | Partenaires | Rédoc | SociologieS

ARCHIVES : Mémoire | Anciens bureaux | Congrès AISLF


AISLF site version 7.0 | © 2013-2021 Jean-Yves Le Talec pour l'AISLF