AISLF

Événements AISLF en 2011

Récits et imaginaire du politique

20 octobre 2011

Un appel à communication est lancé pour un Seminario di Studio sur
« Récits et imaginaire du politique » qui aura lieu le
11 novembre 2011, à Rome (Italie)

Date limite du dépôt des communications : 20 octobre 2011

Ce séminiare d’étude est organisé par :
Facoltà di Scienze della Formazione
Dipartimento di Scienze dell’Educazione
Laboratorio Formazione e Media
GT 12 Recits, Fiction, Media, Culture et Societé de l’AISLF

Depuis quelques décennies, en réaction contre l’inflation théorique en sciences humaines et sociales, de nombreux auteurs ont mis en évidence la place de la dimension narrative en histoire, en anthropologie, en sociologie, en psychologie, etc.
L’interactionnisme, à forte teneur pragmatique, a fortement insisté sur la capacité des acteurs à rendre compte de leurs expériences. Le récit, relégué dans les coulisses de la science, a fait une réapparition éclatante.
Simultanément, la densification médiatique a fortement favorisé les récits de toutes sortes, qu’ils appartiennent aux mondes de la fiction, de la religion, de la légende, de l’utopie ou encore aux mondes réels, dont le monde politique. Partout, en admettant des degrés de singularité variable, le récit raconte les aventures de Bill Gates, Ben Laden, de Fukushima, de l’euro, de DSK, de la dette grecque et des paniques boursières.
La compétition entre médias, la généralisation de l’information en flux, le développement d’Internet entraînent une accélération du processus de fabrication des événements médiatiques, une recherche perpétuelle de breaking news, d’informations sensationnelles, de scandales ou de catastrophes à l’échelle planétaire. Cette explosion du storytelling est souvent associée à la manipulation (Salmon), à la dictature de l’urgence (Finchelstein), à l’évanescence des audiences (Sloterdijck), à la dépolitisation croissante (Hermet), à l’ambigu infotainment (Anderson), à la dilution du 4° pouvoir (Ramonet).
Des grands récits à l’inflation des récits, que s’est-il passé ? Qu’est-ce que cela signifie pour le fonctionnement de la démocratie et de la bureaucratie, pour la temporalité des débats publics, pour la mise en oeuvre d’une sphère publique d’inventivité démocratique (Habermas, Rosanvallon), pour la discussion scientifique, pour le vedettariat et la starification (pipolisation), pour la fabrication du charisme et le néo-populisme, pour la confusion du réel et du fictionnel ? Ce ne sont que quelques-unes des questions qui surgissent au croisement du récit et du politique, lieu mythique qu’il importe de revisiter attentivement aujourd’hui, sans oublier de reconsidérer notre propre rapport sociologique à la narration.

Pour toute information m.damato@uniroma3.it


AISLF : Présentation | Statuts | Déclaration d'éthique | Charte des CR et GT | Mentions légales

ASSOCIATION : Bureau | Annuaire | Adhésion | Cotisation | Partenaires | Rédoc | SociologieS

ARCHIVES : Mémoire | Anciens bureaux | Congrès AISLF


AISLF site version 7.0 | © 2013-2021 Jean-Yves Le Talec pour l'AISLF | Visiteurs connectés : 16