AISLF

Appels à contributions

Revue des Sciences Sociales, « Secrets/Silences »

15 avril 2020

À l’occasion de son 66e numéro (numéro bilingue français/anglais), sous la responsabilité de Nicoletta Diasio (Université de Strasbourg), Magalena Radkowska Walkowicz (Université de Varsovie) et Maria Reimann (Université de Varsovie), la Revue des Sciences Sociales lance un appel à contributions sur le thème « Secrets/Silences ».

Date limite de soumission des propositions : 15 avril 2020

Thématique
Être à l’écoute de la parole des acteurs sociaux constitue un des fondements des sciences de la société. Mais qu’en est-il quand cette parole est limitée, modifiée ou empêchée par la présence du secret ? Ce numéro de la Revue des Sciences Sociales a l’ambition d’explorer les processus qui permettent de produire, garder et défaire le secret et le silence dans les familles et dans les relations intimes.

Dans ce dossier, nous souhaitons interroger les différentes manières dont le secret est socialement produit, transmis et négocié dans l’espace des relations intimes et familiales. Quels sont les sujets les plus difficiles à traiter au sein de la parenté ? Comment le droit régule ce que les personnes sont autorisées à partager et ce qu’on peut cacher ? Comment ces aspects varient selon les cultures, les contextes socio-historiques, la situation sociale et familiale ? Par quels dispositifs concrets, les secrets sont-ils entretenus, déplacés ou revisités dans les relations familiales ? Et comment les « suintements du secret » obligent les membres de la parenté à reformuler la parole prescrite ou interdite ? Nous invitons les contributeurs à s’arrêter sur la place du silence, qui ne recoupe pas exactement le secret, mais qui est, avec lui, dans une tension constitutive. Si silences et secrets peuvent se renforcer mutuellement, il y a toutefois des silences qui trahissent le secret, qui contribuent à son dévoilement, car « dévoiler n’est pas que dire, tandis que cacher ne se résume pas à taire ».

Nous invitons les auteur·es à explorer cette tension entre silence et secret, à analyser leurs modalités de production, les relations auxquelles ils donnent lieu. Les recherches présentées dans les articles doivent s’inscrire dans un de ces trois axes :
1) Le secret constitue une dimension importante de la mémoire familiale, de sa transmission entre continuité et ruptures, de la manière de se rapporter à une généalogie.
2) Dans un contexte de débat sur l’accès aux origines biologiques des personnes adoptées ou nées par dons de gamètes, nous interrogerons les secrets dans la formation de la parenté et dans la production de descendants (adoption, procréation médicalement assistée, naissances considérées illicites).
3) La médecine contemporaine ayant accentué ou reformulé les questions de la transparence et de l’information, les non-dits, les évitements, les esquives autour de la maladie et de la finitude nous semblent intéressants à explorer.

Modalités de soumission des contributions
Les résumés – 4000 signes maximum, espaces compris – des articles proposés sont attendus pour le 15 avril 2020. Ils doivent être envoyés à l’adresse de la revue.
Ils devront mentionner le titre de la proposition, le cadre théorique, les matériaux empiriques, terrains et méthodologie. Le résumé doit comporter également une bibliographie (en dehors des 4000 signes) et une brève notice bio-bibliographique de l’/des auteur·es.
Si la proposition est acceptée, l’article doit être remis avant le 15 octobre 2020 pour une parution au deuxième semestre de 2021.

Voir l’appel complet



AISLF site version 7.0 | © 2013-2020 Jean-Yves Le Talec pour l'AISLF