AISLF
AISLF

La rubrique « Vient de paraître » annonce la publication de livres récents, dont les auteur·e·s sont membres de l'AISLF. À compter du 1er septembre 2018, cette rubrique est réservée aux adhérent·e·s à jour de cotisation (décision de Bureau de l'AISLF, novembre 2016).
Pour vérifier votre situation, rendez-vous dans l'Espace membres du site afin d'ouvrir votre compte personnel, si ce n'est déjà fait.

Vient de paraître

Les sociétés de l’expérimentation. Enjeux épistémologiques, éthiques et politiques.

Baptiste Godrie , Pierre-Marie David , Tarik Benmarhnia

Baptiste Godrie , Pierre-Marie David, Tarik Benmarhnia, Les sociétés de l’expérimentation. Enjeux épistémologiques, éthiques et politiques., Presses de l’Université du Québec, 2019

Le présent ouvrage pose un regard pluridisciplinaire sur les enjeux épistémologiques, éthiques et politiques de la mise en forme des problèmes sociaux contemporains à travers l’expérimentation. À partir de réflexions et d’études de cas venant de disciplines comme l’éthique, la philosophie, la sociologie, l’épidémiologie, la criminologie et l’histoire, ce livre définit l’expérimentation comme une modalité de production des savoirs transformant les sujets et les objets qu’elle met en relation. Plus particulièrement, il propose une réflexion sur le concept de « sociétés de l’expérimentation » envisagé à partir d’une série de tensions entre les preuves et les valeurs, l’émancipation et l’assujettissement, l’objectivation scientifique et la participation sociale.

Le livre est constitué de trois parties : 1) une mise en perspective historique et épistémologique de l’expérimentation ; 2) un questionnement issu d’études de cas ; 3) une réflexion sur la force politique de l’expérimentation ainsi que des points de vue philosophiques et sociologiques sur l’inclusion et la participation sociales.

L’ouvrage s’adresse particulièrement aux étudiants et étudiantes en sciences sociales et en sciences de la santé. La perspective proposée est aussi susceptible d’intéresser un public plus large cherchant à mieux comprendre les fondements historiques et épistémologiques de l’expérimentation, ainsi que ses dynamiques au sein des sociétés d’aujourd’hui.

Baptiste Godrie et Pierre-Marie David sont membres de l’AISLF

Vient de paraître

Enquêter dans les organisations. Comprendre pour agir.

Florence Osty, Anne-Claude Hinault, Laurence Servel

Florence Osty, Anne-Claude Hinault, Laurence Servel, Enquêter dans les organisations. Comprendre pour agir., Presses Universitaires de Rennes, 2019.

Ce manuel propose une démarche et des repères sur la manière dont l’enquête sociologique peut être mobilisée en situation d’intervention dans les organisations (privées, publiques ou associatives). Il envisage l’enquête comme une expérience à vivre et il invite à développer une posture réflexive d’analyse de la pratique et de la relation au terrain. De très nombreux exemples empiriques, issus de terrains variés, permettent d’illustrer le propos. Il s’adresse ainsi tant aux étudiants en sciences sociales qu’à tous les praticiens qui recourent à l’enquête dans leur fonction : chargés d’études, consultants, intervenants en sciences humaines et sociales, responsables RH, partenaires sociaux…

Florence Osty et Laurence Servel sont membres de l’AISLF

Vient de paraître

La Galanterie, une mythologie française

Alain Viala

Alain Viala, La Galanterie, une mythologie française, Éditions du Seuil, avril 2019

Comment la galanterie, idéal social de distinction sous l’Ancien Régime, est-elle devenue un sujet de polémique qui défraie régulièrement la chronique ? Reprenant le fil de l’enquête menée dans l’ouvrage La France galante là où il l’avait arrêtée, à la période révolutionnaire, Alain Viala retrace plus de deux siècles d’évolution d’une notion éminemment plastique, qui qualifie des comportements ou des objets dans les domaines variés, dont l’amour n’est qu’une des facettes.
Proscrite par les révolutionnaires, tour à tour décriée comme étant l’expression de la misogynie et d’un idéal bourgeois dominateur et étriqué, regrettée comme forme ancienne d’étiquette disparue, louée comme une facette d’un art de vivre à la française, la galanterie a été le sujet de débats constants depuis le milieu du XVIIe siècle. C’est qu’elle laisse entrevoir des enjeux sociaux et politiques de poids, tels que la civilité, la morale amoureuse, la condition féminine, la définition du style et des bonnes manières et même l’identité nationale…

Alain Viala est membre de l’AISLF

Vient de paraître

Le littoral en tensions. Rigidités, stratégies d’adaptation et préservation écologique

Salvador Juan (dir.), Stéphane Corbin, Amadou Diaw

Salvador Juan (dir.), Stéphane Corbin, Amadou Diaw, Le littoral en tensions. Rigidités, stratégies d’adaptation et préservation écologique, Presses universitaires de Caen, Caen, 2019.

Dans le contexte du changement climatique et de l’élévation du niveau des mers, le présent ouvrage aborde les problèmes sociaux et humains provoqués par la modification des littoraux. Ces derniers continuent de se peupler et de s’aménager alors que certains pensent qu’il serait plus sage d’envisager un « repli stratégique » en réponse à l’élévation du niveau des mers et aux phénomènes climatologiques toujours plus violents. Mais quels territoires sacrifier à la gourmandise de la mer ? C’est l’une des principales questions porteuses de conflits abordées ici.

Le littoral en tensions vise à dépasser les productions ultra-spécialisées ou purement descriptives que l’on trouve fréquemment sur ce thème ; le livre se focalise sur les aspects symboliques et sur les relations entre acteurs. Il s’adresse au grand public intéressé par les questions d’écologie et par le sort des littoraux.

Le texte, écrit uniquement par des sociologues, est structuré en trois parties : une présentation générale des tensions et contradictions en matière d’intérêts ou de représentations du littoral, lesquelles se déclinent ensuite en diverses monographies thématiques centrées sur les conflits d’usages ou sur des activités spécifiques telles que la chasse ou la plaisance, avant de présenter des éléments critiques de ce qui structure le plus ce milieu composite qu’est le littoral, notamment l’action des autorités publiques.

Salvador Juan est membre de l’AISLF

Vient de paraître

Conciliation emploi-famille et temps sociaux

Dianne-Gabrielle Tremblay

Dianne-Gabrielle Tremblay, Conciliation emploi-famille et temps sociaux, Presses de l’Université du Québec, Québec, 2019

La relation entre l’emploi et la vie familiale et personnelle est analysée dans cet ouvrage, qui présente ensuite des analyses de professions particulières, établissant des liens entre les approches théoriques et les réalités de l’articulation emploi-famille dans divers groupes professionnels. Il aborde les questions de l’ethos professionnel, des normes du travail, du soutien organisationnel ainsi que de la diversité des mesures de conciliation en place dans les organisations. Enfin, l’auteure brosse un tableau des politiques dans divers pays et compare les contextes du Québec et du Canada afin de bien mettre en évidence les avancées réalisées dans la province (congé parental et de paternité) et d’analyser la situation du Québec au regard de la scène internationale, la comparant par exemple avec celle des pays nordiques.

Ce livre montre comment la conciliation emploi-famille se situe dans un contexte sociétal et comment elle se transforme selon l’évolution des mentalités et des pratiques organisationnelles. Il met en relief la diversité des approches et insiste sur trois grands modèles, soit le modèle du laisser-faire, celui de l’alternance et, enfin, celui de la conciliation, qui permet aux individus de mieux conjuguer les sphères professionnelle et familiale-personnelle.

L’ouvrage intéressera tant les gestionnaires de ressources humaines que les conseillers en la matière, ainsi que les syndicalistes et les employés qui souhaitent mettre de l’avant de nouvelles pratiques en matière de conciliation des temps professionnels et sociaux.

Dianne-Gabrielle Tremblay est membre de l’AISLF

Vient de paraître

Repenser la normalité. Perspectives critiques sur le handicap

Jean-Pierre Tabin, Monika Piecek, Céline Perrin et Isabelle Probst (dir.)

Jean-Pierre Tabin, Monika Piecek, Céline Perrin et Isabelle Probst (dir.), Repenser la normalité. Perspectives critiques sur le handicap, Éditions Le Bord de l’eau, Lormont, mars 2019.

Infirmité, invalidité, incapacité, handicap, situation de handicap… le vocabulaire utilisé pour décrire une atteinte à la santé physique ou psychique n’est pas anodin. Il repose toujours sur une conception de ce qu’est la « normalité » et véhicule des explications différentes des écarts à cette dernière. Que l’accent soit mis sur des facteurs médicaux, individuels ou sociaux, ou encore sur leur interaction, il affecte la manière dont des êtres humains sont perçus. Si désormais certains termes sont bannis, parce que jugés stigmatisants, la hiérarchie sociale perdure entre personnes considérées ou non comme « normales ». Elle est toutefois contestée par de nouvelles approches scientifiques comme les études critiques sur le handicap (Critical Disability Studies) qui questionnent la « normalité », les présupposés qui la sous-tendent et proposent de la repenser.

L’objectif de ce livre est triple : il s’agit d’abord d’analyser le traitement social du handicap et de l’invalidité, ensuite de comprendre l’expérience qu’en font les personnes concernées, et enfin d’interroger ce qu’est cette « normalité » qui produit le handicap ou l’invalidité.

Jean-Pierre Tabin et Isabelle Probst sont membres de l’AISLF


AISLF site version 7.0 | © 2013-2019 Jean-Yves Le Talec pour l'AISLF