AISLF
AISLF

La rubrique « Vient de paraître » annonce la publication de livres récents, dont les auteur·e·s sont membres de l'AISLF. À compter du 1er septembre 2018, cette rubrique est réservée aux adhérent·e·s à jour de cotisation (décision de Bureau de l'AISLF, novembre 2016).
Pour vérifier votre situation, rendez-vous dans l'Espace membres du site afin d'ouvrir votre compte personnel, si ce n'est déjà fait.

Vient de paraître

La société sans répit. La mobilité comme injonction

Christophe Mincke, Bertrand Montulet

Christophe Mincke, Bertrand Montulet, La société sans répit. La mobilité comme injonction, Éditions de la Sorbonne, Paris, 2019.

Pourquoi sommes-nous si avides de mobilité et de changement ? Pourquoi le repos est-il perçu comme illégitime et la surcharge de travail, la norme ? Pourquoi nous appelle-t-on constamment à être autonomes et proactifs ? Pourquoi la politique, la pédagogie, la justice ou le management se trouvent-ils valorisés par l’ajout du terme « participatif » ? Pourquoi la flexibilité et l’adaptabilité sont-elles érigées en vertus cardinales ? Pourquoi les frontières font-elles partout l’objet de luttes, que l’on veuille les abattre ou les fortifier ? Cet ouvrage sonde nos représentations de l’espace, du temps et de la mobilité, pour révéler l’ampleur du bouleversement de notre rapport au monde qu’elles produisent. Il en résulte l’émergence d’un « idéal mobilitaire », fondé sur une valorisation de la mobilité pour elle-même, et articulé en quatre impératifs : activité, activation, participation et adaptation. Bien au-delà du domaine des déplacements physiques, cette injonction à la mobilité étend son emprise sur la famille, le travail, les territoires nationaux, les genres, les sexes ou encore la prison, les redéfinissant profondément. Ce volume propose non seulement des clés pour mieux comprendre les représentations de la mobilité et les normes sociales qui en découlent, mais également une grille d’analyse élargissant considérablement le champ des études de la mobilité.

Christophe Mincke est membre de l’AISLF

Vient de paraître

Action et incertitude. Les épreuves de l‘incertain

Marc-Henry Soulet (dir.)

Marc-Henry Soulet (dir.), Action et incertitude. Les épreuves de l‘incertain, Schwabe Verlag, Basel, 2019.

L’ouverture abyssale de la génétique et des nano-technologies, au même titre que les grands bouleversements géopolitiques et l’abandon du rêve prométhéen de maîtrise du monde, nous font redécouvrir l’incertitude comme paramètre central de nos existences. Comment penser ce qu’est vivre avec l’incertain, c’est-à-dire décider et agir dans des contextes faiblement normés, aux fins ouvertes, chargés de paradoxes ? Qu’est-ce que décider sans bases solides, dans la complexité et dans le flou ? Comment réduire l’incertitude pour ne pas agir sans savoir ?

Pour tenter d’éclairer l’incertitude et ses rapports à l’action, une série de contributions ont été réunies relevant de champs disciplinaires aussi distincts que l’histoire, la sociologie, l’anthropologie, la littérature, la philosophie, le droit, l’hellénistique ou l’urbanisme. Elles visent à tracer le périmètre d’une réflexion collective en confrontant les particularités d’une entrée disciplinaire spécifique.

Marc-Henry Soulet est membre de l’AISLF

Vient de paraître

Du clavier au cloud. Quels avenirs pour les secrétaires, assistantes et assistants

François Granier

François Granier, Du clavier au cloud. Quels avenirs pour les secrétaires, assistantes et assistants, éditions Raison & Passions, Dijon, novembre 2018.

Tout un chacun, interrogé sur les activités assurées par des secrétaires-assistantes aura, a minima, une réponse : l’usage d’un clavier. Cette représentation qui s’avère toujours plus réductrice contribue implicitement à la dévalorisation de ces emplois.
Nous considérons au contraire qu’il est nécessaire de contrecarrer cette image stéréotypée. Celle-ci s’avère fortement datée et conduit à la vision de métiers figés voire condamnés. Aussi, il est opportun de présenter les réalités de ces métiers et de mettre en évidence tout à la fois leurs évolutions passées et celles en cours. La mise en perspective d’un présent traversé par de nombreux paradoxes et défis, permettront ainsi de décrire des futurs probables. A cette fin, les analyses présentées ont privilégié trois questionnements :

  • comment évoluent et se transforment les contextes socio-organisationnels dans lesquels s’exercent ces métiers ?
  • comment se réorganisent les relations que les secrétaires et assistantes nouent avec les cadres, les bénéficiaires de leurs activités mais aussi avec leurs collègues ?
  • comment, dans des contextes marqués par l’incertitude mais aussi la précarisation des emplois, les secrétaires et assistantes peuvent-elles concilier la légitime aspiration à un itinéraire professionnel stimulant et une vie personnelle et sociale équilibrée ?
    Les données présentées et analysées dans cet ouvrage proviennent d’une centaine d’entretiens avec des secrétaires-assistantes, ainsi que d’une quarantaine d’entretiens avec des cadres de tout niveau hiérarchique, réalisés par l’auteur. Il a en outre animé durant plus de quatre ans une trentaine d’ateliers-débats avec des salariées assurant ces emplois.
    Ce livre, résultat d’observations et d’analyses, a l’ambition d’accompagner secrétaires, assistantes, cadres et formateurs pour mieux faire face aux interrogations sur les devenirs de ces métiers.

François Granier est membre de l’AISLF

Vient de paraître

La fabrique sociale des jeunes. Socialisations et institutions

Sylvain Bordiec

Sylvain Bordiec, La fabrique sociale des jeunes. Socialisations et institutions, Louvain-la-Neuve, De Boeck Supérieur, décembre 2018.

Les catégories de jeunesse et de jeunes sont omniprésentes dans les discours officiels sur le travail et le chômage, dans les traitements médiatiques de la question sociale, dans les cerveaux des parents voyant leurs enfants grandir et dans ceux des enfants voyant leurs parents vieillir. Cet ouvrage propose de réfléchir de façon réaliste à ce que ces catégories révèlent de la fabrication des jeunes par le monde social et des fabrications des jeunes dans ce monde.

Le savoir ici mobilisé permet de souligner que cette fabrique est sociale. Elle est liée à la construction historique des catégories de jeunesse et de jeunes, aux institutions et aux territoires où les filles et les garçons passent leur jeunesse et aux manières d’agir intériorisées à travers la pratique de ces lieux – les socialisations.

Dans cette synthèse originale des réflexions sur les socialisations juvéniles, l’attention égale prêtée aux dynamiques qui opèrent sur les « jeunes générations » dans leur ensemble et aux dynamiques spécifiques déterminées par le genre, la race et la classe sociale montre la nécessité, pour comprendre la fabrication des individus, de considérer que les jeunesses forment la jeunesse, et réciproquement.

Ce livre s’adresse aux étudiants et chercheurs en sciences humaines et sociales ainsi qu’aux personnes inscrites dans les filières de formation à l’action sociale. Il vise à éclairer les futurs professionnels de l’éducation et de l’insertion sur la condition juvénile et à aider ces derniers à décrypter les mondes et les vies de leurs publics.

Sylvain Bordiec est membre de l’AISLF


AISLF site version 7.0 | © 2013-2019 Jean-Yves Le Talec pour l'AISLF